ON EN PARLE

Coca Blak dégoupille en février 2007

 

Bien vendu chez les pétroliers, ce produit lancé par Coca-Cola France en début d'année troquera sa capsule classique contre un bouchon « goupille » pour une ouverture plus aisée. Une deuxième référence sortira à la même époque : Coca Blak « corsé intense », plus fort en café et plus léger en sucre pour séduire les consommateurs qui boivent leur café non sucré. À mi-novembre, Coca Blak détenait un peu moins de 1 % des colas en valeur et de 0,3 % du marché des soft-drinks. Cette boisson aux extraits de café a séduit 1,3 million de foyers et son taux de réachat atteint 23 %, selon Coca-Cola France.

La Fnac rentre dans le rang

 

L'agitateur culturel projette de supprimer la remise automatique de 5 % sur le prix de vente des livres. Dès janvier 2007, cette remise pourrait ne plus être systématique, mais réservée aux seuls adhérents de la carte Fnac. Cette dernière coûte 30 E pour trois ans.

Le nombre d'erreurs de code-barres en hausse

 

Selon des statistiques de la DGCCRF qui vont être rendues publiques prochainement, le taux moyen d'erreurs de codes-barres s'élève à 6,7 % sur les 28 000 articles relevés dans 500 grandes et moyennes surfaces en 2005. Ces irrégularités entre le prix en rayon et le prix réellement payé au passage en caisse concernent 1 article sur 6 en promotion ou en solde. Il s'agit d'erreurs de gestion, et non de pratiques frauduleuses. D'ailleurs, les erreurs favorables et défavorables aux consommateurs s'équilibrent, avec 957 erreurs dans le premier cas et 935 dans le second.

Ventes record pour la Nintendo DS

 

Alors que la console de salon Wii monopolise l'attention depuis son lancement le 8 décembre, la portable DS affole les panels de ventes. Selon GfK, la version Lite aurait généré à elle seule 52 % des consoles vendues durant la semaine 48 (fin novembre), sans compter les 9 % de la DS classique. Nintendo affirme que 1 million de DS ont été vendues dans le monde cette semaine-là (140 000 en France), un record absolu toutes consoles confondues.

Les produits à marque Sephora vendus aussi dans le réseau DFS

 

Le spécialiste de la vente en duty free DFS accueille l'essentiel de la gamme Sephora dans ses magasins de Hawaii, de Guam et de Singapour. Maquillage, outils pour les cheveux et produits de bain Sephora sont proposés au sein de corners d'une trentaine de mètres carrés, qui reprennent les codes identitaires de l'enseigne de parfumeries sélectives. Selon Sephora, ce test pourrait être déployé dans une vingtaine de magasins DFS, l'enseigne faisant partie de la branche distribution sélective du groupe LVMH, comme Sephora.

L'iPhone d'Apple prend forme

 

L'hybride d'iPod et de téléphone mobile évoqué depuis des mois, devrait, en toute logique, être dévoilé lors du salon MacWorld qui ouvrira le 8 janvier à San Francisco. En attendant, les rumeurs se précisent. L'iPhone pourrait ressembler à un iPod auquel on aurait greffé un clavier coulissant, serait doté d'un écran tactile, d'une coque de protection en céramique et de deux batteries autonomes. Certains annoncent un lancement américain dès la fin janvier, à 249 $ la version 4 Go et 449 $ en 8 Go, avec une possible fonction WiFi. Comme pour le Zune Microsoft, l'Europe devra sans doute attendre plus longtemps.

Casino et Auchan mettent fin à leur coopération au sein d'IRTS

 

Les deux enseignes avaient créé en 2002, et pour une durée de cinq ans, International Retail and Trade Services (IRTS), « société de prestation de services internationaux, permettant notamment de proposer aux fournisseurs internationaux d'accélérer le lancement de nouveaux produits dans plusieurs pays et de mettre en place des opérations promotionnelles internationales ». Ils mettent un terme à l'aventure un an avant l'échéance, arguant tous deux, selon leurs porte-parole, « qu'ils seront désormais plus efficaces séparément étant donné l'évolution des zones géographiques des deux groupes ». Les ex-alliés sont convenus d'une séparation par étape. Ils continueront à coopérer pour l'exécution des prestations déjà prévues pour 2007 - notamment l'organisation de deux opérations mondiales, dont une dénommée Monopoly -, mais négocieront indépendamment, avec les industriels concernés, les accords dans l'avenir. Casino conservera IRTS, avec pour objectif d'en poursuivre le développement, et Auchan relancera sa structure Auchan International. Les deux entreprises reprennent leurs salariés (15 chacune). Les deux groupes assurent que ce dénouement aura un impact négligeable sur les résultats : les avantages, qui avaient été estimés à 50 M E d'économies à moyen terme lors du lancement de la plate-forme, étant reversés à chacune des entités. On estime que plus d'une centaine de contrats internationaux transitaient par IRTS, mais ni Auchan ni Casino ne souhaitent communiquer de chiffres.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1979

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous