Orange Bleu Fleurs veut vendre ses bouquets hors Paca

L'enseigne provençale créée par deux transfuges du Jardin des Fleurs compte six magasins. Et veut s'étendre vers le Nord, région Rhône-Alpes en tête.





Ouvert le mois dernier, le magasin d'Aubagne (Bou-ches-du-Rhône) constitue, sur 200 m2, une première étape réussie pour Orange Bleu Fleurs, puisque l'enseigne atteint ainsi son objectif de six unités, taille critique pour se développer en créant un réseau d'adhérents. En 2003, le fleuriste réalisait un chiffre d'affaires (HT), de 3,3 millions d'euros en vendant 1,5 million de tiges pour 300 000 tickets émis. Cette année, Orange Bleu Fleurs vise une progression de 15 %. Né de l'union, en 2000, de deux transfuges du Jardin des Fleurs, Alain Ridaoui et Laurent Portal, détenteurs chacun de trois magasins, Orange Bleu Fleurs cultive sa différence. « Notre identité dans les tons bleus se trouve en rupture avec le schéma classique. Parmi nos originalités : offrir cinq bouquets à emporter de 9,90 à 29,90 E, dans tous les magasins. Orange Bleu est de 30 % à 40 % moins cher qu'un fleuriste traditionnel », explique Alain Ridaoui.







Du centre aux centres




En décembre dernier, Orange Bleu Fleurs rompait avec sa stratégie de développement en centre-ville, grâce à une installation sur 300 m2 à l'extérieur de la galerie marchande du Centre Leclerc d'Istres. Six mois après, la greffe a bien pris. Le développement de l'enseigne, qui vise les 100 magasins d'ici à cinq ans, passera également par les centres commerciaux. « Après Paca, nous attaquerons Rhône-Alpes. »



















Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1861

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous