Orderbird lève 20 millions d’euros pour s’implanter en France avec Metro

|

La start-up berlinoise spécialiste des caisses enregistreuses sur iPad a annoncé le 11 mai 2016 lever 20 millions d’euros pour s’introduire sur le marché français. Grâce à son partenariat avec le groupe Metro, Thomas Köhl, le COO d’Orderbird, explique vouloir toucher en priorité le milieu de la restauration. 

Orderbird est le leader des caisses enregistreuses sur iPad dans les pays germanophones.
Orderbird est le leader des caisses enregistreuses sur iPad dans les pays germanophones. © Orderbird

"La France est un marché prioritaire". D’emblée, le COO d’Orderbird, Thomas Köhl affiche la couleur. La start-up berlinoise qu’il dirige, a annoncé le 11 mai 2016 une levée de fond de 20 millions d’euros pour s’implanter sur le marché français. Acteur majeur des caisses enregistreuses sur iPad dans les pays germanophones, Orderbird devrait arriver en France d’ici quelques mois : "Le contexte législatif et fiscal va être favorable dans les prochains mois, explique Thomas Köhl, nous voulons devenir premier en France, en arrivant cette année avec Metro, c’est une première étape dans notre stratégie européenne". Le groupe Metro a investi aux côtés de Digital+ Partners un montant total de 16,5 millions d’euros pour la start-up berlinoise. Olaf Koch, le PDG de Metro AG explique que s’engager auprès d’Orderbird "permet de renforcer la stratégie qui est de faire bénéficier aux clients des avantages majeurs apportés par le numérique. Orderbird pourra capitaliser sur notre expertise sectorielle et accéder à la forte potentialité de notre réseau client".

Orderbird vise en priorité le monde de la restauration

La start-up créée en 2011 entend se concentrer en priorité sur les acteurs de la restauration, car grâce à son produit phare, des caisses sur iPad, Orderbird peut proposer "de nouveaux services associés à des interfaces ouvertes, qui aident les restaurateurs à se digitaliser de manière efficace et leur donne accès aux mêmes avantages que les grandes chaines" note Thomas Köhl. Il poursuit : "De gros compétiteurs vont arriver des Etats-Unis en Europe, pour rester en course, nous devons être spécialisés, et c’est pour cela que nous avons choisi la restauration" précise-t-il. L’un des quatre fondateurs de l’entreprise berlinoise a aussi débuté dans la vente de systèmes de caisses enregistreuses, ce qui l’a encouragé à poursuivre sur cette voie et surtout à les simplifier.

Un premier test en France

Orderbird axe sa stratégie européenne en priorité sur la France, "parce que c’est un marché attractif, leader au niveau culinaire et gastronomique" explique le COO de la start-up.  La France est un laboratoire pour Orderbird qui va pouvoir tester sa stratégie de déploiement en Europe. L’entreprise va pouvoir embaucher 80 nouveaux collaborateurs dont 35 personnes en France, "pour arriver avec toutes nos forces" précise Thomas Köhl. Orderbird devrait aussi profiter de son partenariat avec Metro, distributeur leader chez les restaurateurs. "Nous formalisons encore notre stratégie, affirme Thomas Köhl, mais Metro Cash & Carry est un moyen important"

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message