Oui pub : le test des zones sans prospectus repoussé par le gouvernement

|

Le ministère de la Transition écologique le confirme à LSA : le début du dispositif « oui pub » est repoussé. Sa mise en application est reportée de deux mois et débutera donc au 1er septembre 2022. 

894 000 tonnes d’imprimés publicitaires non adressés ont étédistribués en 2019 en France.
894 000 tonnes d’imprimés publicitaires non adressés ont étédistribués en 2019 en France.© eric.huynh@laposte.net

Les boites aux lettres des zones «oui pub» devraient encore être bien remplies, ces prochains mois. Les deux phases d'expérimentation de ce dispositif «oui pub», qui émane de la loi Climat et Résilience, ont en effet été décalées pour l'ensemble du territoire français. La première phase, qui consiste à informer et organiser les modalités du test, initialement prévue à partir du 31 mars, est repoussée au 30 avril 2022. Cette période, d'abord prévue sur trois mois, bénéficie aujourd’hui d’un mois supplémentaire. Ainsi, les premières villes françaises qui testeront la diffusion de prospectus uniquement dans les boites aux lettres sur lesquelles sont collées un sticker «oui pub», commenceront au 1er septembre 2022. Pour mémoire, quinze agglomérations françaises réparties sur tout le territoire se sont montrées volontaires pour participer. 2,5 millions de Français vont donc passer à cette distribution volontaire, comme le fait déjà les Pays-Bas, entre autre.

Des salariés inquiets

Officiellement, il s’agit de «donner plus de temps à chacune des parties prenantes de l'expérimentation de se préparer», assure le ministère de la Transition écologique à LSA. L’enjeu est en effet important pour les distributeurs. Dans l’alimentaire, le catalogue papier reste encore le principal vecteur de communication, hormis pour quelques enseignes urbaines passées au zéro prospectus (Franprix, Monoprix). Mais, si ces acteurs commencent à s’émanciper du courrier non adressé, le manque à gagner est bien plus important du côté des distributeurs de prospectus. Au mois de février, des salariés d’Adrexo ont ainsi entamé des mouvements de grèves contre ce dispositif qui réduirait drastiquement l’activité de leur société. Adrexo est l'un des principaux distributeurs de prospectus en France avec Mediapost (groupe La Poste).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message