Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Ouiz, l’aromatiseur d’eau nomade conçu par Solinest et Routin

|
ouiz

Solinest se jette à l’eau ! Le distributeur de confiseries de poche s’apprête à lancer une nouvelle marque, Ouiz, soit un flacon de 50 ml qui, sur simple pression, aromatise un verre d’eau. Un format nomade à glisser dans un sac à main, à ranger dans un tiroir de bureau ou encore à emmener en voyage. Et une recette innovante imaginée dans le laboratoire du fabricant de sirop Routin, partenaire pour ce lancement de Solinest : des arômes naturels, un mélange sucre/édulcorants et une pointe de jus de fruits, sauf pour le parfum menthe glaciale. Le tout pour sept calories par verre (contre environ 70 calories pour un soda ). Pour le moment, Routin a mis au point quatre parfums : citron/citron vert, pamplemousse rose, menthe et pomme verte, « soit les références les plus populaires des eaux aromatisées », précise Olivier Lecoeur, PDG de Routin.

Sur une idée américaine

« Bien s’hydrater est une préoccupation pour les deux tiers des Français, explique Bertrand Jacoberger, PDG de Solinest. L’eau toute seule, c’est un peu triste. Alors, nous avons pensé à un produit pratique, nomade, peu calorique en nous inspirant d’une tendance née voici trois ans aux Etats-Unis ». Cette tendance du concentré aromatique a été initiée par Kraft sous la marque Miu, puis suivie par Coca-Cola (marques Minute Maid et Dasani). Maintenant, une trentaine de signatures se côtoie dans les linéaires américains et quelques marques dont une MDD chez Tesco sont arrivées au printemps au Royaume-Uni. En France, Solinest s’attend à voir débarquer la concurrence mais espère bénéficier de son rôle de précurseur et de sa recette très française pour s’imposer sur ce segment tout nouveau. « Aux Etats-Unis, ce segment des concentrés aromatisés pèsent déjà 500 millions de dollars et les études montrent qu’en 2015, il atteindra 800 millions de dollars. Les recettes américaines (à base d’aspartam, NDLR) n’étaient pas transposables telles quelles sur le marché français. Avec Routin, nous avons passé deux ans à rechercher la bonne formule, celle qui nous donne une longueur d’avance sur la concurrence qui ne manquera pas d’arriver », détaille Bertrand Jacoberger, PDG de Solinest.

Un produit économique

Nous avons fait le calcul : l’aromatisation de 100 ml reviendra à 7 centimes d’euro. En effet, le prix marketing de Ouiz est de 2,95 euros pour 50 ml, de quoi aromatiser 4 litres d’eau, promet Solinest.

Un plan de lancement complet

Sans explications, Ouiz pourrait décontenancer le consommateur. A quoi ca sert ? C’est du sirop ? Combien faut-il en mettre ? Pour répondre à ces questions, Solinest a prévu 1500 jours d’animation, une activation digitale et des meubles spécifiques à disposer dans plusieurs rayons : sirops, eaux et devant de caisses. Et même une publicité à la télévision à partir de mi-septembre quand Ouiz sera dans quasiment tous les magasins.

 

Solinest en chiffres

Distributeur de 12 marques de confiserie de poche (Ricola, Chupa Chups, N.A. etc.) et de 4 marques de boissons (VaïVaï, Cacolac, Frapucino de Starbucks et, depuis 2014, de Ouiz).

500 salariés dont 300 pour la force de vente

300 millions d’euros de chiffre d’affaires

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message