Ouverture dominicale du Géant Angers : l’inspection du travail pointe des infractions

|

L'inspection du travail a adressé à l'enseigne Géant un courrier d'observation, selon Mediapart, dans lequel elle souligne avoir vu des infractions au code du travail. Contacté, l’enseigne relativise vu le climat lors de l’ouverture et maintient son ouverture en mode autonome, estimant être dans la légalité.

Géant Angers
Géant Angers© Géant

L’hypermarché Géant Casino d’Angers (49) a ouvert dimanche 25 août pour la première fois l’après-midi en mode autonome, sans personnel, dans une ambiance houleuse. Le deuxième jour, soit le 1er septembre, l’inspection du travail a visité l’hyper et a adressé le 3 septembre un courrier d’observation à l’enseigne, comme l’a révélé Mediapart.

Nos confrères, qui ont eu accès au courrier, cite des passages de la lettre. Le principal grief est que les vigiles et animatrices sortent de leur rôle initial, assurer la sécurité des biens et des personnes dans le premier cas et orienter et renseigner dans le second cas. « Nous avons constaté qu’elles [les animatrices ndlr] avaient pour activité réelle et essentielle la gestion du passage des clients aux caisses automatiques du magasin et la gestion des produits et paniers dans la zone de caisse», ont noté les inspecteurs du travail. Leur constat va plus loin : « l’ouverture de votre établissement nécessite la présence de travailleurs affectés à la gestion des caisses  automatiques, des produits abandonnés, et à la relation et assistance aux clients. Ces salariés sont illégalement employés dans votre établissement les dimanches après-midi. »

Dans le courrier cité par Mediapart, l’inspection du travail demande que des mesures soit prises pour « cesser cet emploi illégal de travailleurs le dimanche après 13 heures ». Sans changement, elle indique de l’affaire pourra passer dans les mains de la justice.

Des ajustements sur le brief du personnel et des clients à éduquer

Contactée, l’enseigne Géant relativise la situation. « Le courrier d’observations notifie plusieurs éléments mais il n’y a pas de sanctions derrière, indique une porte-parole du groupe Casino. Nous allons répondre via notre service juridique à la Dirrecte. Mais il est important de rappeler que la visite de l’inspection s’est faite lors de la 2e ouverture dominicale et que le climat était tendu avec des manifestations dans le magasin et le nombre de vigiles et animatrices étaient en surnombre. La situation est revenue à la normal et nous avons maintenant 4 vigiles pour 3 hôtesses et leur rôle n’est pas d’aider les clients au passage en caisse. »

La direction du groupe Casino vient d’ailleurs d’installer dans ses magasins qui fonctionnent en mode autonome une affichette pour expliquer comment fonctionne les points de vente sans personnel. « Il y a aussi une éducation du consommateur à faire et un brief précis aux agences d’événementiel à faire » indique un expert du secteur.

Voici ce que le Géant d'Angers affiche depuis peu dans ses locaux : 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA