Tout le dossier Tout le dossier

Ouverture le dimanche : 30 % de salaire en plus dans le commerce alimentaire

Au fil des heures, la Commission spécale chargée de l'examen de la loi Macron adopte de nouveaux amendements, ce jeudi 11 juin. Parmi ceux-ci, l'obligation de rémunérer de 30 % de plus le travail le dimanche dans tous les commerces alimentaires. Le petit commerce, via l'Union des artisans, s'insurge...

Partager
Ouverture le dimanche : 30 % de salaire en plus dans le commerce alimentaire
Les députés ont fixé à 130 % le salaire minimum le dimanche dans l'alimentaire

Le Sénat avait supprimé l'article de la loi Macron imposant un plancher de rémunération de 130 % pour les heures travaillées le dimanche dans tous les commerces alimentaires de plus de 400 mètres carrés. La Commission spéciale vient de le réintroduire, mais visiblement en étendant la mesure à tous les comemrces de proximité, quelle que soit la taille du commerce concerné, hypermarchés, supermarchés et supérettes.

Un quart du chiffre d'affaires le dimanche

"Incompétence ou volonté délibérée ? La majorité parlementaire, soutenue par le gouvernement, a adopté ce matin un amendement qui va détruire des dizaines de milliers d’emploi dans les entreprises de proximité, indique l'Union professionnelle des artisans (UPA), dans un communiqué Celui-ci vise à imposer une majoration d’au moins 30% des salaires pour toutes les personnes qui travaillent le dimanche, quelle que soit la taille du commerce. Les commerces alimentaires de proximité effectuent en moyenne un quart de leur chiffre d’affaires le dimanche. C’est pourquoi les branches professionnelles concernées ont progressivement organisé des avantages compensant le travail dominical : grilles salariales revues à la hausse, régimes complémentaires santé et régimes de prévoyance avantageux".

300 000 salariés concernés

Pour le syndicat patronal, contraindre les entreprises de proximité à augmenter la rémunération pour les heures effectuées le dimanche reviendrait à compenser deux fois le travail dominical et à signer la fin de la rentabilité de la grande majorité de ces entreprises."Alors que le gouvernement aspire d’une part à favoriser l’emploi dans les TPE/PME et d’autre part à développer le dialogue social, cette mesure va totalement dans le sens contraire.L’UPA appelle le gouvernement et la majorité parlementaire à retrouver la raison. Il en va de l’avenir des 300.000 salariés des commerces alimentaires de proximité. Il en va de la vie de nos centres villes, de nos villages, de nos quartiers, le dimanche", ajoute l'UPA. Pour les autres magasins ouvert le dimanche, la loi n'imposera rien de précis aux magasins de moins de 11 salariés, et exige un accord social pour les autres entreprises... Complexe !

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Distributeurs

Loi Macron : les 12 points clés à retenir pour le commerce

Législation

PME et publicité sur l’alcool : les mesures retoquées de la loi Macron

Législation

Loi Macron : le Conseil constitutionnel valide

Distributeurs

La loi Macron adoptée finalement au forceps, via le 49-3

Distributeurs

Jour J pour la loi Macron, vote solennel à l'Assemblée nationale

Distributeurs

Ouverture le dimanche : les 10 points clés de la loi Macron pour le commerce

Distributeurs

Centrales d’achat : vers un renforcement de l’abus de dépendance économique ?

Distributeurs

Malentendu dans la loi Macron sur… l’audioprothèse

Distributeurs

La loi Macron prend du retard mais le Sénat commence à s’y pencher

Distributeurs

Loi Macron : les 5 articles adoptés qui touchent la distribution

Distributeurs

Distributeurs indépendants : les contrats d'affiliation sont finalement portés à 9 ans... au lieu de 6

Distributeurs

Loi Macron : le commerce associé "révolté" par la limitation des contrats d’affiliation à six ans

Distributeurs

Loi Macron: Michel-Edouard Leclerc conteste l'injonction structurelle via son blog

Distributeurs

La loi Macron sur la croissance et le pouvoir d'achat "ira au-delà des professions réglementées"

Distributeurs

Ouverture le dimanche : référendum dans les magasins de moins de 12 salariés

Distributeurs

Ouverture le dimanche : ce sera non pour la Fnac

Distributeurs

La Commission spéciale de l'Assemblée nationale a adopté la loi Macron

Distributeurs

Loi Macron : les 5 raisons de s'opposer au nouvel amendement sur les contrats d'affiliation [Tribune]

Distributeurs

Loi Macron : l’amende à 5 % du CA pour déséquilibre significatif adoptée

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

HAYS

Ingénieur commercial ENR H/F

HAYS - 07/02/2023 - CDI - Millau

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

ZESTIA

ZESTIA

L’immobilier comme vous ne l’avez jamais vécu.

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS