Ouverture le dimanche chez Bricorama : la justice reporte sa décision

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dans le conflit qui oppose Bricorama à F.O depuis janvier dernier sur l'ouverture le dimanche, le tribunal de Pontoise a décidé aujourd'hui de "surseoir à statuer".

bricorama

L'affaire doit être rejugée par ailleurs mercredi prochain, le 19 septembre, devant la cour d'appel de Versailles. La justice avait ordonné en janvier dernier à Bricorama de ne plus ouvrir sans dérogation le dimanche, sous peine d'une astreinte de 30 000 euros par infration et par magasin. F.O avait saisi le tribunal de Pontoise début juillet pour obliger l'enseigne à lui verser 19 millions d'euros, correspondant à cette astreinte.

Lettre ouverte à François Hollande

Le président des magasins de bricolage, Jean-Claude Bourrelier, a adressé le week-end dernier une lettre au président de la République et au gouvernement pour qu'il l'autorise à ouvrir le dimanche en région parisinne, sans quoi l'emploi en pâtirait selon lui. Une demande relayée par le député UMP du Nord Jean-Pierre Decool, qui indique dans un communiqué avoir déposé une question écrite auprès du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

Suppression d'emplois en vue ?

Bricorama agite aussi le chiffon de l'emploi : "si une telle amende nous était infligée, nous pourrions être contraints de supprimer 500 postes en France, soit près de 20% de nos effectifs travaillant dans l'Hexagone, pour permettre à notre entreprise de continuer à fonctionner".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA