Oxybul et Bébé 9 font jeu commun

|

Quand le spécialiste des jeux éducatifs pour enfants rencontre celui de la puériculture... Un partenariat commercial logique qui va permettre aux deux acteurs de trouver de nouveaux débouchés bienvenus.

Tout sauf l'alliance de la carpe et du lapin. Au contraire, un partenariat logique : Oxybul, spécialiste des jouets éducatifs, et Bébé 9, expert de la puériculture... Les deux étaient faits pour s'entendre.

Surtout si l'on considère que leurs marchés sont plutôt difficiles ces temps-ci : - 2%, selon NPD, pour les ventes de jouets en 2012, à 3,2 milliards d'euros, et un plus sévère, - 5% pour la puériculture, à 1 milliard d'euros, en cumul annuel arrêté à juin 2012. Pas forcément que les deux enseignes soient aux abois, mais il n'empêche, les débouchés offerts par cet accord seront les bienvenus.

Les marques en devanture

Dès avril 2013, une partie de l'offre d'Oxybul Éveil et Jeux fera son apparition dans une trentaine de magasins du réseau Bébé 9, avant d'être étendue à 70 autres quelques mois plus tard, soit dans plus de la moitié des 170 points de vente Bébé 9.

Avec, également prévue, la reprise de la marque Oxybul sur la devanture des boutiques Bébé 9. Difficile, donc, de ne pas voir là les prémices d'une alliance bien plus poussée. Laquelle, si elle est dans l'air, n'est pas jouée d'avance, entre Oxybul, enseigne intégrée à ID Group, et Bébé 9, réseau d'indépendants.

Dans une deuxième étape, ce sera ensuite l'offre Obaïbi d'Oxybul qui fera son entrée chez Bébé 9. Là encore dans une trentaine de points de vente.

L'offre Bébé 9 sera notamment proposée sur le site de vente en ligne d'Oxybul : une manière, pour le réseau d'indépendants (180 M €), de trouver un débouché sur le Net, dont il est quasi absent, y réalisant à peine 1% de ses ventes.

Rien que pour les jouets, un millier de références concernées, Oxybul (38 magasins, 132 M €) espère un CA additionnel de « 100 000 à 200 000 € par magasin », selon Jean Duforest, cofondateur et président d'ID Group. Soit, 6 M € si on se contente des 30 premiers magasins. Certes, le mystère du partage de la marge n'a pas été levé, mais on peut imaginer que ce bol d'air sera bienvenu.

LES AVANTAGES

Pour Oxybul Trouver un relais de croissance en voyant son offre de jouets puis de textile, proposée dans 30, puis 100 magasins Bébé 9.

Pour Bébé 9

Accroître ses ventes sur internet, où le réseau est quasi absent, via une exposition sur le site d'Oxybul Éveil et Jeux.

Oxybul

132 M € de CA pour 38 magasins

50 % des ventes sur internet

Bébé 9

180 M € de CA pour 170 magasins.

1 % de ses ventes sur internet Sources : distributeurs

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2261

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous