P et G se réorganise

|
Alan Lafley, PDG de Procter & Gamble
Alan Lafley, PDG de Procter & Gamble

C'est un modèle à la L'Oréal que Procter et Gamble a mis en place. Suite à la nomination de son nouveau PDG, Alan Lafley, l'entreprise de Cincinnati a effectué une grande réorganisation mondiale.

L'idée est de regrouper les marques du groupe en pôles liés à des industries spécifiques. Contacté par LSA, le siège américain a affirmé que « ces changement se concentraient sur des business units internationales et qu'ils n'auraient pas d'impact au niveau des filiales locales ». En référence à la nouvelle filiale France-Benelux qui sera créée prochainement.

Quatre divisions apparaissent : l'industrie du papier, avec l'hygiène bébé (Pampers), l'hygiène féminine (Always) et le soin de la famille (Bounty, une marque d'essuie-tout).

La beauté (soins capillaires, coloration, les produits professionnels, et la parfumerie), l'hygiène et soin des animaux, et enfin, l'entretien de la maison, du textile et de l'énergie (Duracell).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2279

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous