Paiement mobile : AliPay présent dans 3000 drugstores Walgreens aux USA

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le portefeuille numérique du bras armé du chinois Alibaba dans la finance, Ant Financial, sera disponible dans 7000 Walgreens d'ici fin avril.

Paiement mobile : AliPay présent dans 3000 pharmacies Walgreens aux USA.
Paiement mobile : AliPay présent dans 3000 pharmacies Walgreens aux USA.© AliPay - Walgreens

Le système de paiement mobile du géant chinois de l'e-commerce Alibaba, AliPay, est désormais accessible aux USA dans 3000 drugstores Walgreens. Un chiffre qui passera à 7000 d'ici la fin du mois d'avril, prévoit le groupe. Les touristes chinois pourront ainsi faire leurs emplettes sans cash et sans carte de crédit. Un choix plus intéressant pour eux financièrement car les banques traditionnelles facturent souvent des frais plus élevés pour les paiements à l'étranger qu'AliPay. Plus de 90% des Chinois interrogés par Nielsen dans le cadre d'une étude datant de février 2018 affirment qu'ils utiliseraient le paiement mobile à l'étranger si on leur en donnait la possibilité.

Le paiement par smartphone est notamment très populaire chez les Chinois vivant dans les petites villes du pays, qui partent en voyage à l'étranger mais ne possèdent souvent pas de carte de crédit internationale. L'utilisation d'AliPay à l'étranger par les habitants des villes comptant entre 150 000 et trois millions d'habitants et un PIB de 18 à 67 milliards de dollars par an, et ceux des villes de moins de 150 000 habitants dont le PIB est inférieur à 17 milliards, a progressé de 237% sur un an cette année le jour du nouvel an chinois (le 5 février en 2019 et le 16 février en 2018).

Le rachat de MoneyGram bloqué

Ant Financial, le bras armé d'Alibaba dans la finance, espère s'implanter plus solidement encore sur le territoire américain, où AliPay était en mars 2018 disponible chez plus de 35 000 marchands. Le gouvernement de Donald Trump regarde d'un mauvais œil cette stratégie d'expansion de l'entreprise chinoise et a bloqué en février 2018 le rachat pour 1,2 milliard de dollars par Ant Financial du spécialiste américain du transfert d'argent à l'international MoneyGram.

Tencent et sa solution de paiement mobile WeChat Pay, grand rival chinois d'Alibaba dans le secteur, tente également de poser le pied à l'étranger. Le groupe a par exemple déployé une version locale de son portefeuille numérique en Malaisie et à Hong-Kong, mais également au Japon.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA