Panasonic veut être le pape de la 3D

|

Une expertise complète sur la "filière 3D". C'est ce qu'a mis en avant Panasonic ce matin lors de la présentation de sa nouvelle gamme de produits pour 2010. Des caméras professionelles aux lecteurs Blu-ray 3D en passant évidemment par les écrans Plasma Neo-PdP 3D, le fabricant japonais assure avoir "la meilleure expertise du marché" sur cette nouvelle technologie. Les premiers modèles de télévision arriveront en magasin aux alentours du 25 avril. Ce sont les téléviseurs GT20 (haut de gamme) qui devraient être vendus aux alentours de 2500 euros (deux paires de lunettes incluses) et les plus abordables G20 qui devraient coûter aux alentours de 1500 euros. Dans les deux cas il s'agira de modèles 50 pouces. La fonction 3D surenchérit le prix de 15 à 20% par rapport aux modèles non 3D mais ça n'effraie pas le fabricant. "Dans les magasins Best Buy à New York il y a déjà des ruptures de stock", assure Laurent Roussel le président de Panasonic France qui assure que la technologie plasma permet d'afficher un image 3D de meilleure qualité. L'écosystème sera complété par des lecteurs Blu-ray 3D qui devraient être disponible en même temps que les écrans plats. La marque ne compte pas pour autant tout miser sur la 3D. Des téléviseurs LCD à éclairage LED font enfin leur apparition dans le catalogue du fabricant. Ces modèles, plébiscités l'an dernier, manquaient cruellement à Panasonic jusqu'à présent. Car en France, le japonais reste un acteur de niche comparé aux mastodontes Samsung, Philips et Sony. Selon nos informations, la part de marché de Panasonic  sur les écrans plats a reculé en France entre janvier 2009 et janvier 2010, passant de 5,5% à 4,4% en valeur. Même dans le plasma le fabricant a perdu deux points en un an à 29,8% de part de marché en janvier 2010. Le japonais compte redresser la barre cette année avec une gamme plus large et des prix attractifs. Reste à savoir si la distribution suivra. "Elle n'avait pas "compris" la télé connectable l'année dernière et ne l'avait pas mise en situation", déplore Laurent Roussel. Plus spectaculaire, la 3D devrait éviter cet écueil.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter