Marchés

Pâques 2012, le second temps fort sur le marché du jouet

|

Entre la semaine qui précède le lundi de Pâques et celle du lundi de Pâques, les fabricants de jouets en France réalisent 10% des ventes du premier semestre de l’année. "Ces deux semaines combinées correspondent donc aux deux semaines les plus fortes avant que la saison phare de Noël ne démarre en octobre", note le panéliste NPD dans un communiqué. En 2011 les ventes sur ces deux seules semaines ont ainsi engrangé 63 millions d’euros en valeur (source : NPD EuroToys Retail Tracking couvrant 69% des ventes de jouets en France). Les acheteurs se tournent cependant vers des produits moins chers qu’à Noël puisque le prix moyen unitaire sur ces deux semaines se situe autour de 11,4 euros TTC contre 19,35 euros TTC au mois de décembre.  

Les parents privilégient aussi davantage les activités et jeux de plein air à l’approche de la belle saison. Alors que cette catégorie capte environ 5% ventes au mois de décembre, ce segment représente 20% des ventes en valeur sur le cumul mars-avril. La percée du plein air devrait encore s’observer cette année. Les produits tels que Nerf de Hasbro ont bénéficié d’excellents résultats en 2011 et encore en janvier-février cette année et devraient poursuivre leur progression à l’occasion des fêtes pascales.

« Alors que l’industrie du jouet a affiché une très bonne performance en décembre l’an dernier, les parents  ont fait davantage attention à leurs dépenses en ce début d’année", explique Frédérique Tutt, Analyste du marché du jouet en Europe chez NPD Group. Avant drajouter que "Dans l’ensemble le secteur a enregistré des résultats assez moyens sur le cumul janvier-février avec une baisse de 5% des ventes en valeur par rapport à l’année précédente sur la même période. Nous remarquons cependant que les nouveautés se portent très bien et devraient relancer la croissance du marché. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter