Marchés

Pari presque réussi pour Interparfums

|

Ce qui est plaisant avec certaines entreprises, c’est quand elles s’amusent à tordre le bon sens commun. Lorsqu’Interparfums et Burberry ce sont séparées, tout allait dans le sens de difficultés à venir pour l’industriel, alors que la marque au tartan se blottissait sous l’aile de BPI. Le fabricant français disait au revoir à plus de la moitié de son chiffre d’affaires d’un coup.

Le groupe de parfum français est en phase de réussir à compenser l'absence de sa licence phare: Burberry.
Le groupe de parfum français est en phase de réussir à compenser l'absence de sa licence phare: Burberry.

Mais c’était sans compter sur les quelques licences qu’il avait avec lui, prometteuses, certes, mais pas à la hauteur de ce que l’on pouvait croire. Et pourtant. Suite à la publication de son chiffre d'affaires 2013, le pari semble en phase d’être réussi. Son CA termine l’année à 350,4 M€, avec une participation de 98,9 M€ de Burberry sur l’année, même si elle s’est limitée au trois seuls premiers mois.

Ainsi, le CA pour un périmètre comparable est de 251,5 M€. Soit une progression de 19,3% vs 2012.

Le plus important à noter est la croissance remarquable des licences constitutives du portefeuille d’Interparfums. MontBlanc et Jimmy Choo augmente leur CA de 36%. Quant à Lanvin, elle se tient à la tête de tout le portefeuille avec un CA de 64,9M€ (+7%).

Le lancement de Repetto, en juillet dernier, démarre très fort, avec 9 millions de CA réalisé depuis. Et des investissement marketing conséquents pour cette nouvelle marque, "véritable axe de différenciation sur le parfum", selon Jérôme Thermoz, directeur France d’Interparfum.

La France bien placée 

Alors que le marché se durcit en France, et que les ventes sous promotions dépassent les 45% (en volume), le groupe réussit plutôt bien son année, avec une croissance de 30% (à périmètre comparable). La France représente moins de 10% du Total.

Si l’on tient compte de Burberry, le CA est passé de 35,1 à 34,7 M€. Mais cette licence n’était pas très représentée sur le marché français. En revanche, aux USA, où la marque disposait d’une place sur le marché, la baisse est plus sensible et le marché passe de 103,6M€ à 79,1M€.

Mais le groupe a encore un coup à jouer cette année avec l’arrivée sur les étagères de la licence Karl Lagarfeld

Sur Magasin LSA, trouver les fournisseurs d'équipement de magasin. Contactez vos futurs fournisseurs et grossistes en quelques clics. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message