Paris, ville du monde la plus attractive pour les enseignes internationales

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

ETUDE Au classement des pays du monde ayant accueilli le plus grand nombre de nouvelles enseignes, la France arrive au premier rang avec 56 entrées en 2013, selon l’étude annuelle de l’expert CBRE France. Et Paris se hisse en métropole mondiale la plus plébiscitée. La capitale a attiré à elle seule 50 nouvelles marques internationales distribuées en succursale.

Les opportunités pour les nouvelles marques d’investir le marché parisien ont été créées à la fois par l’ouverture de centres commerciaux (ici Beaugrenelle) et par des extensions de centres existants.
Les opportunités pour les nouvelles marques d’investir le marché parisien ont été créées à la fois par l’ouverture de centres commerciaux (ici Beaugrenelle) et par des extensions de centres existants.

La France se classe se positen tête des pays ayant accueilli le plus grand nombre de nouvelles enseignes en 2013, soit 56, selon l'étude annuelle "Les commerces en France" de CBRE France. "Fidèle à son image de mode, de haut lieu du tourisme et du savoir-vivre à la française, notre pays reste un marché incontournable pour de nombreuses enseignes internationales", commentent les experts. Et Paris reste de loin la ville la plus plébiscitée, puisque "la capitale a ainsi vu arriver 50 nouvelles marques internationales distribuées en succursale en 2013, la plaçant en tête du classement mondial".
(Voir classement par pays ci-dessous)

Regain d’intérêt des enseignes américaines en 2014

La plupart de ces nouvelles enseignes sont essentiellement d’origine européenne. "Il s’agit en particulier de l’implantation de nouvelles marques ainsi que du déploiement de nouveaux concepts ou gammes de produits dédiés", d'après les experts de CBRE. Parmi ces nouveaux entrants, l’équipement de la personne est bien représenté avec des marques telles que Jones+Jones, Mary Paz and Foot Locker Kids.
Le secteur du luxe n’est pas en reste avec l’arrivée de Qela, Shang Xia, la marque chinoise détenue par Hermès, et Bucherer. En 2013, 48 % des enseignes recensées dans le monde sont ainsi présentes à Paris, plaçant notre capitale en 6ème position derrière Londres, Dubaï, New York, Moscou et Shanghaï.
Quant à cette année 2014, les enseignes américaines semblent montrer un regain d’intérêt pour le marché français, avec notamment l’arrivée de Tutti Frutti (alimentaire) ou The North Face (équipement de la personne). Les opportunités pour les nouvelles marques de pénétrer le marché parisien ont été créées à la fois par l’ouverture de centres commerciaux et par des extensions de centres existants.

La prime au "prime" !

Terrain d’élection de ces enseignes : les emplacements "prime" de pieds d’immeubles du centre de la capitale qui restent la cible privilégiée des entrants. Et ce, dans une hiérarchisation des artères parisiennes qui n’évolue finalement guère. L’avenue des Champs Elysées, la rue St Honoré, la place de l’Opéra, la rue des Francs- Bourgeois, l’avenue Montaigne et le quartier St Germain restent les secteurs les plus prisés. "Le niveau des valeurs locatives, toujours élevé, n’est pas un frein à l’arrivée de ces nouveaux entrants, souligne CBRE. Ces derniers cherchent à sécuriser leur investissement dès l’ouverture du point de vente en bénéficiant des flux existants tout en maximisant leur visibilité".

Cependant les opportunités demeurant assez rares sur la plupart des emplacements "prime", cette immobilité contraint le nombre de transactions. Au final, "les valeurs locatives sont à l’étale par rapport à l’année dernière, même si elles peuvent encore ponctuellement augmenter sur les rues les plus recherchées. Les axes secondaires sont moins regardés par les grandes enseignes nationales et internationales mais peuvent être considérées par des enseignes ayant des capacités d’investissement moindres ou par des indépendants, même si cela reste marginal".
(Voir tableau "les valeurs locatives à Paris" ci-dessous)

Classement des pays ayant accueilli le plus grand nombre de nouvelles enseignes en 2013

Source : CBRE, How Global Is the Business of Retail 2014
 

Valeurs locatives* des principales artères de Paris, classées par grands quartiers

* Exprimées en en (hors taxes, hors charges)/m²/an

Voir précisions de méthodologie ci-dessous

Source : CBRE

Note des auteurs de l'étude: Les valeurs locatives sont des estimations d’agents immobiliers et correspondent à des valeurs zone A (cf. charte de pondération des surfaces commerciales). Elles incluent le loyer et l’amortissement du droit au bail. Ces cotes ne sauraient également prendre en considération les aménagements particuliers qui auraient pu être consentis par des bailleurs, la ou les particularités de surfaces commerciales justifiant d’une décote, ou au contraire des aspects exceptionnels autorisant une surcote.
Cette grille reflète une tendance généralement observée mais ne saurait en aucun cas se soustraire à l’avis d’un expert.l.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA