Marchés

Paroles de consommateurs : Préférences de marque

En 2008

« On achète principalement des marques nationales, parce que mon fils est exigeant. Il trouve que les copies n'ont pas le même goût. »

En 2012

« Depuis que notre fils est parti, on n'a plus que des MDD dans le frigo. Il y a moins de " vrais " repas, on achète moins et on grignote davantage, on s'impose moins de contraintes. »

CHRISTIANE, 57 ans, dont le fils de 24 ans vit désormais hors du domicile parental

 

Ce que ce comportement révèle

Les préférences marquées de certains membres de la famille - ici, un « grand enfant » - peuvent influencer le reste de la famille, au point de dicter la consommation de tous. Quand arrive le départ de ces membres, les familles réorganisent leurs priorités, y compris leurs arbitrages de consommation.

 

Ce que cela implique pour les marques

La fidélité d'une famille à une marque donnée tient parfois à peu de chose : la « disparition » d'un prescripteur au sein de la famille peut sérieusement altérer cette fidélité. Aux marques de comprendre quels sont ces grands points de basculement dans la vie familiale. À elles aussi de proposer une offre susceptible de couvrir les évolutions d'une vie de famille.

MÉTHODOLOGIE

  • Landor Families est un observatoire en temps réel de la consommation des familles françaises basé sur la discipline de l'ethnographie et de l'autoethnographie. Dix familles représentatives de la diversité française y participent (un questionnaire chaque mois et deux visites annuelles).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter