Partir de la réalité du monde, de la réalité de la vie des gens [Éditorial]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

DossierEDITORIAL « Le commerce, c’est d’abord cette capacité d’ouverture et d’écoute, dans la curiosité et l’humilité. »

Savoir comment les gens vivent. Découvrir ce dont ils ont – ou pourraient avoir – besoin. Discerner ce que signifie pour eux a good home. Expérimenter les nouvelles manières de consommer. Saisir la vitesse d’un monde globalisé. Appréhender les bouleversements du digital. Conjuguer le partage avec le profit. Contribuer. Comprendre ceux qui bousculent les codes et imposent leur style…

Le commerce, et les plus passionnés des lecteurs de LSA le savent, ne se limite pas aux quatre murs d’un point de vente. Le commerce, c’est d’abord cette capacité d’ouverture et d’écoute, dans la curiosité et l’humilité. J’ai souhaité que ce numéro de LSA nous ouvre à ce monde qui bouge et germe en permanence. Dans la douleur parfois, et ces dernières semaines nous l’ont brutalement rappelé. Mais dans la joie souvent, ce dont témoignent celles et ceux que je côtoie depuis des années chez Kingfisher ou ailleurs. Chaque jour, le commerce et la consommation bougent, muent, inventent, innovent, se renouvellent…

Et ce monde riche d’opportunités va bien au-delà du DIY [Do It Yourself - NDLR] et du bricolage. Car la maison n’est pas un lieu neutre. C’est d’abord un espace, un espace matériel à travailler. C’est aussi un socle patrimonial, pour le présent et pour les générations futures. Mais c’est surtout un lieu d’émotions, intensément chargé d’affects, où cherchent à s’incarner nos aspirations les plus profondes et où se cristallisent beaucoup de nos désirs.

Évoquant l’époque de l’automobile balbutiante, Henry Ford disait : « Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils m’auraient répondu des chevaux plus rapides. » La voiture était alors un produit de luxe, uniquement accessible à l’élite. Mais Ford a senti le potentiel d’une automobile abordable, à la portée de tous. Et ce fut le Modèle T... Illustration parfaite d’une capacité à se tourner vers l’avenir et à comprendre les attentes des consommateurs. Illustration parfaite d’un leadership qui consiste à changer la vie des gens, avant d’être le plus gros.

J’ai souhaité, avec la rédaction de LSA, que ce numéro illustre cette capacité à écouter les tendances de fond comme à percevoir les signaux faibles. Nous y évoquons des acteurs du ­commerce et de la consommation qui m’inspirent, des produits emblématiques d’une époque, des entreprises qui bousculent les modèles traditionnels, des acteurs qui innovent et réalisent. En un mot, ceux qui osent – avec courage, audace et intelligence.

À la tête de Kingfisher depuis un an, quoi de plus passionnant que d’embarquer des équipes passionnées dans une telle aventure ? 80 000 personnes dans dix pays, aux côtés de ceux qui veulent améliorer leur maison. 80 000 personnes qui, plus que jamais aujourd’hui, se veulent à l’écoute de la réalité du monde, de la réalité de la vie des gens. 

Par Véronique Laury, directrice générale de Kingfisher

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2389

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA