Parts de marché des distributeurs : Lidl et Intermarché terminent l’année 2014 en beauté

|

Sur décembre 2014, Lidl et Intermarché ont confirmé la bonne dynamique des derniers mois. E. Leclerc, Carrefour, Intermarché, Sytème U... Les autres distributeurs ont globalement défendu leur position.

Lidl termine 2014 avec une 3e période consécutive de prise de part de marché.
Lidl termine 2014 avec une 3e période consécutive de prise de part de marché.© photos Lidl, Julien GERARD

D’après les parts de marché publiée par Kantar Worldpanel pour la dernière période de 2014, du 1er au 25 décembre, Intermarché est toujours sur une bonne tendance avec une progression de 0,4 point (12,6 % de part de marché). C’est sa 5e période de croissance consécutive. L’allemand Lidl a également maintenu son rythme et enchaîne avec une 3e progression (+0,3 point, à 4,6 %). La coopérative Système U a stabilisé sa position avec 10,4 % du marché. "Le nombre de clients est légèrement orienté à la baisse mais le budget moyen s’améliore via la fréquence", détaille Kantar Worldpanel.

Les ensiegnes défendent leurs positions

Les centres E.Leclerc ont défendu leur position avec 20,1% de part de marché. "Au-delà de cette 5e période consécutive de stabilité, il faut noter les changements en termes de leviers puisque pour la première  fois le nombre de clients a été en baisse en décembre", précise Kantar, ajoutant que leur panier a augmenté de 1,2 euro.
Derrière une dynamique globale stable, le groupe Casino (11,3 %) affiche une forte dynamique de trafic et de fidélité, contrebalancée par une baisse des prix moyens. C’est cette politique qui fait de Leader Price l’une des enseignes les plus dynamiques en part de marché article, d’après le communiqué. Les hypermarchés Carrefour restent inchangés avec 11,2% en décembre, tout comme Carrefour Market (7,3 %). Le groupe Provera a été enrayé son recul en décembre (3,7%).

Pas de hausse du budget alimentation en 2014

Sur la période P13 2014, du 1er au 25 décembre, les dépenses en produits de grande consommation et frais libre-service (PGC+FLS) des ménages français en circuit généraliste (Hyper + Super + Discount + Proximité + Internet) sont stables en valeur, portant la consommation sur la totalité de l’année à +0,8 %. Il s’agit donc d’une faible croissance puisqu’elle s’explique par la hausse du nombre de foyers en France en 2014 (+0,7 %).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations