Parts de marché : Leclerc, U et Intermarché gagnent la bataille de Noel, Carrefour se stabilise

|

Selon les données Kantar que LSA s’est procurées, la part de marché de E.Leclerc a progressé de 1.1 point en valeur (19.3% des dépenses des français) sur la période comprise entre le 3 et le 30 décembre ; celle de Super U enregistre un gain de 0.7 point de Pdm et dépasse 10 % sur l’année, alors qu’Intermarché gagne 0,4 point à 12 %.

Michel Édouard Leclerc

Sans grande surprise, les trois enseignes de distribution indépendantes ont donc poursuivi sur leurs fortes dynamiques de l’année lors de la dernière période de 4 semaines suivie par le panel de consommateurs Kantar, la p 13, stimulées notamment par les drives. Le canal Internet poursuit en effet son trend très positif avec un gain de 1 point de sa part de marché valeur qui atteint désormais 3.2 % des dépenses des ménages en décembre 2012. Au total, « plus de un foyer français sur cinq a acheté des PGC FLS sur Internet en 2012 », relève le panéliste.

Le hard discount trinque

A l’inverse, toujours selon Kantar, le circuit Discount, avec 12.4% de Pdm, enregistre son plus fort recul depuis 6 mois (-1.2pt à P13). La plupart des principaux discounters, dont Lidl, contribuent à cette baisse.

Les indépendants tirent le marché

Pour le groupe E. Leclerc en revanche tout va bien. Ses enseignes poursuivent leur forte progression de 2012 et affichent en décembre la meilleure performance en absolu avec un gain de 1.1pt de Pdm valeur par rapport à la même période de l’an dernier, soit 19.3 % des dépenses des français. L’enseigne E.Leclerc « bénéficie de l’amélioration de son image Prix (la plus forte hausse en 2012 de toutes les enseignes) et dépasse désormais deux discounters sur cet item, précise Kantar. La dynamique de Pdm se construit toujours via les magasins E.Leclerc et les drives, l’un et l’autre attirant plus de clients et bénéficiant de niveaux de fidélité élevés ».

Le groupe U atteint, lui, le seuil symbolique de 10% de PDM sur l’année 2012 (+0.6pt). Sur la seule P13, l’enseigne U enregistre un gain de 0.7pt de Pdm « lié à une meilleure attractivité et à une progression simultanée du niveau de fidélité », selon Kantar. Enfin, le groupe Intermarché atteint 14 % de parts de marché en 2012 (3ème position en progression de +0.7pt). En décembre, l’enseigne Intermarché a enregistré une progression de + 0.4pt (pour une Pdm de 12.0%) via un gain important de clientèle sur cette période. « Intermarché bénéficie d’une cote d’amour en progression (+2.7pts - 6ème rang des enseignes préférées  des français) », relève notamment le panéliste.

Auchan et Provera stables

Côté groupes familiaux ou intégrés, les principales enseignes des groupes Auchan (12%) et Provera (3.7%) sont stables en décembre 2012 et au total de l’année 2012. 

Du mieux pour Carrefour

Pas d’informations officielles en revanche pour les deux groupes actuellement en difficultés en France, Carrefour et Casino. Mais il y a fort à parier que Casino qui a engagé une forte baisse des prix sur ses produits à marques de distributeurs qui représentent plus du tiers de son chiffre d’affaires en pâtit lourdement, avec un recul qui devrait être proche de 1 point pour l’ensemble de ses enseignes.

Il y aurait du mieux, en revanche, pour Carrefour dont le recul se situe, selon d’autres informations , à -0,4 point, soit au-dessous de la ligne des -0,5 point de parts de marché qui correspond aux pertes mécaniques du parc des magasins Altis et de Coop Atlantique vendus l’an dernier. A parc constant, donc, le groupe à l’arbalète serait stable voire en très légère reprise en décembre. Des chiffres qui restent à confirmer en 2013.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter