Marchés

Pas de repreneur pour l'abattoir de Gad SAS

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le tribunal de commerce de Rennes acceptait les propositions de reprise jusqu'à ce midi. Aucun repreneur potentiel ne s'est manifesté... L'abattoir, en redressement judiciaire depuis le 27 février, doit en principe être en activité jusqu'au 21 août. 850 emplois sont en sursis.

"Je viens d'avoir l'administrateur judiciaire. Il n'y a aucun repreneur pour Gad", a déclaré Olivier Le Bras, représentant du personnel dans le cadre de la procédure de liquidation.

Les salariés se font entendre

Après une réunion cet après-midi, les salariés se rendront en voiture jusqu'au siège social du groupe, à Saint-Martin-des-Champs, près de Morlaix. Ils seront accompagnés par les agriculteurs en tracteurs et bloqueront de fait la quatre-voies dans le sens Brest-Rennes, sur la quinzaine de kilomètres séparant Lampaul-Guimiliau de Saint-Martin-de-Champs.

L'abattoir de Lampaul a une capacité d'abattage de 3 millions de porcs par an, mais il tourne actuellement à 1,5 million, ce qui fragilise sa situation financière. Les abattoirs bretons souffrent en particulier de la réduction des approvisionnements,et de la difficile situation de la filière porcine.

Le parc des élevages porcins bretons est vieillissant et les producteurs affirment travailler à perte car, face à la hausse des cours mondiaux des matières premières dont ils sont tributaires pour l'alimentation de leurs bêtes, la grande distribution refuse d'augmenter le prix d'achat aux éleveurs. Les élus de la région font valoir que l'abattoir de Lampaul est "le seul en France" à disposer d'"un agrément lui permettant d'exporter dans tous les pays, notamment en Chine", un marché en pleine croissance sur lequel mise les acteurs français de la charcuterie.

Guillaume Roué, président d'Inaporc, et Robert Volut, président de la FICT, se sont d'ailleurs rendus, avec François Hollande, au pays du Soleil levant pour faire tomber les barrières sanitaires qui empêchent de nombreux salaisonniers de pénétrer ce marché.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA