Pascal Souzy, secrétaire fédéral de la fédération générale agroalimentaire CFDT

|

« Nous sommes très inquiets pour l'emploi dans la filière avicole ! »

LSA - La baisse de la consommation de volailles pourrait-elle avoir des conséquences sociales pour la filière ?

Pascal Souzy - Les difficultés se sont accumulées au cours de l'année 2008, et aucun élément ne nous permet de retrouver un peu d'optimisme. Les volumes ont dégringolé de plus de 5 % au cours des derniers mois de 2008. Nous redoutons qu'un certain nombre de salariés aient à subir une période de chômage technique. Deux entreprises nous inquiètent particulièrement. Un, le groupe Doux, qui a déjà licencié 650 personnes et fermé deux sites de production en 2008. Actuellement, le personnel est contraint de poser des jours de congés. L'inquiétude est vive sur le site de Père Dodu spécialisé dans les produits transformés. Deux, le groupe Arrivé est également confronté à un ralentissement de son activité. Un comité d'entreprise extraordinaire s'est tenu fin décembre. Si l'activité ne repart pas d'ici au mois de mars, les salariés pourraient subir une période de chômage technique.

LSA - Doit-on redouter de nouvelles restructurations ?

P. S. - La rumeur continue d'enfler à propos de la mise en vente de l'activité de Doux en France, dont le principal intérêt réside incontestablement dans la marque Père Dodu.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2073

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous