Patrick Zelnik veut mettre le souk à Virgin

|

"Je suis bien en train de rechercher des partenaires pour se joindre à mon idée de souk culturel."

Patrick_Zelnik NAIVE
Patrick_Zelnik NAIVE© MEDEF Wikipedia Creative Commons

C’est par ces mots, dans une interview accordée à Challenges, que Patrick Zelnik, patron de Naïve, et ancien président de Virgin France pendant dix ans, entre 1988 et 1997, confirme se lancer dans la bataille de la reprise de Virgin, placé en redressement judiciaire.

« Il faut complètement repenser le commerce de biens culturels sous peine de le voir disparaître de nos villes, explique-t-il. A mon avis, il faut partir de l’expérience des clients et créer des lieux, conçus comme les grands souks que je connais bien, où les consommateurs aient envie de se promener et d’acheter. »

Plus concrètement, il explique vouloir mêler, dans un même site, étalages traditionnels de CD et DVD et boutiques exploitées par des marques, de même que des rayons livres et des salles de cinéma et des restaurants.

Sans argent, mais bien accompagné

Un projet qui, reconnaît-il, serait parfaitement adapté au flagship des Champs-Elysées, à Paris. « Je suis sidéré par le nombre de visiteurs qui se pressent au moment de Noël autour des petits chalets de bois installés sur les Champs-Elysées, à quelques pas du Virgin Megastore, précise-t-il. Les consommateurs adorent les souks. »

Petit bémol à cet enthousiasme… « Je n’ai pas beaucoup d’argent », reconnaît-il, toujours dans Challenges. « Mais je ne suis pas seul », continue-t-il, sans pouvoir néanmoins donner le nom de ses partenaires.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations