PC ET CONSOLES EN PREMIERE LIGNE

|

Si la haute définition est d'abord un enjeu pour l'électronique grand public, c'est par l'informatique qu'arriveront les premiers produits. Plus souples, moins sensible aux guerres de standards, PC et consoles profitent des avancées technologiques sans se poser de question.

Qui pense HD pense immédiatement télévision. Éventuellement stockage vidéo. Pourtant, paradoxalement, c'est via l'informatique et les consoles de jeux que les consommateurs les plus pressés vont découvrir, dans les jours ou les semaines qui viennent, les atouts de la haute définition. Comme au temps des premiers DVD enregistrables, ce sont en effet des graveurs informatiques Blu-ray et HD DVD qui seront les premiers disponibles sur le marché, suivis de près par les lecteurs de salon. Ce qui peut s'expliquer par la plus grande souplesse du monde micro qui a, depuis longtemps, intégré et admis l'idée que les technologies n'ont pas vocation à durer éternellement. Par ailleurs, parce qu'elle concerne tous les domaines de l'électronique, et pas seulement l'audio-vidéo, la guerre de standards qui s'annonce sera encore plus large, globale. « Les enjeux sont bien plus lourds que lors de la bataille VHS/Bétamax, car il y a le poids du monde informatique en plus », rappelle le consultant Olivier Ezratty. C'est donc pour ces deux raisons presque contradictoires - l'informatique est plus souple, mais elle rend la bataille plus âpre - que la HD arrive d'abord sur PC et consoles.

Plus d'audace en micro

 

Déjà, les poids lourds de chaque camp ont présenté leur offre. Sony et Toshiba, chacun à l'origine d'un format de disque, mettent en vente des PC équipés de graveurs. Un modèle de bureau VAIO surpuissant et équipé Blu-ray chez Sony, et un portable multimédia Qosmio en HD DVD pour son concurrent. Leurs alliés, sans aller si loin dans l'intégration, les accompagnent. Le graveur HD-1100 de NEC était exposé au salon CeBIT, alors que Pioneer et Samsung avaient déjà annoncé leurs modèles Blu-ray. Une audace qui contraste avec la prudence des divisions électronique grand public. Il faut dire qu'en informatique, les nouveaux disques HD présentent un intérêt en soi puisqu'ils permettent d'accéder à des capacités de stockage inédites pour un usage grand public. Les questions de non-compatibilité sont aussi bien moins préoccupantes que pour un usage vidéo.

D'ailleurs, le match HD DVD/Blu-ray paraît plus paisible et fair-play lorsqu'on l'observe depuis le rayon PC. HP a ainsi choisi de ne pas choisir et, après avoir nettement opté pour le Blu-ray, soutiendra finalement les deux standards. Quant à LG et Pioneer, bien que rangés dans le camp Blu-ray, ils annoncent déjà des appareils bi-standards. De son côté, Microsoft, partisan acharné du HD DVD, distille des informations laissant à penser que Vista, la version de Windows qui n'en finit plus de se faire attendre, pourrait reconnaître les disques Blu-ray. Selon un responsable du groupe, il s'agira d'une fonction « autoplay » : Windows reconnaîtra les Blu-ray pourra les lire, sans toutefois intégrer pleinement le standard.

Une guerre de normes presque sereine, donc, qui contraste nettement avec la bagarre de chiffonniers qui oppose les fabricants de consoles. Un monde dans lequel les choses sont claires, du moins sur le papier : la XBox 360 de Microsoft fonctionne sur HD DVD, la PS3 de Sony sur Blu-ray. En pratique, pourtant, l'américain a décidé de ne pas intégrer le lecteur à sa console, et le proposera en option. Son concurrent japonais, lui, vient de repousser à novembre un lancement initialement prévu au printemps. Peu importe : produits disponibles ou pas, la guerre est totale entre les deux camps, sur la question des standards comme sur tous les autres.

Influence des consoles de jeux

 

C'est que le rôle des consoles de jeux, relativement accessibles en prix et bénéficiant d'une très large diffusion dès leur lancement, sera sans doute déterminant pour le succès de l'une ou l'autre norme. Pour Jean-Paul Eekhout, responsable stratégie chez TDK, « la PS3 aura un impact énorme sur le succès du Blu-ray, car il s'agit du produit le plus attendu de l'année. » Moins enthousiaste, Warren Lieberfarb, ex-président de Warner Home Video, inverse le raisonnement. Et analyse à sa façon la stratégie de Sony : « Si j'installe le Blu-ray dans ma PlayStation et que je ne donne pas la licence de ce format à Microsoft pour sa XBox, si j'arrive à avoir l'appui des studios pour qu'ils soutiennent le standard lu par ma PlayStation [Warner est le seul grand studio à soutenir le HD DVD contre le Blu-ray, NDLR], alors, j'aurai vaincu Microsoft sur les consoles de nouvelle génération. » Pour l'éditeur, toute la profession a été « aspirée » dans la guerre que se livrent Sony et Microsoft sur les consoles. Il ajoute que le constructeur japonais est coutumier de cette stratégie d'étranglement-étouffement.

On lui objectera que, si le projet machiavélique de Sony était de s'assurer la fidélité exclusive d'un maximum de concurrents, quelques grains de sable se sont glissés dans le mécanisme ! Car, en plus de LG et Pioneer qui annoncent pour la fin d'année des graveurs mixtes, Samsung, l'un des principaux membres de l'alliance Blu-ray, a carrément signé avec l'ennemi. « Tous nos nouveaux téléviseurs milieu et haut de gamme intègrent un mode " jeu " développé avec Microsoft, indiquait Ludovic Simion, chef de produits France, lors du dernier CeBIT. Nous allons lancer pour la Coupe du monde de foot des packs réunissant un téléviseur et une XBox 360, dans certaines enseignes. Si l'accueil est bon, l'opération sera généralisée. » Un soutien non négligeable pour la console Microsoft, dont le démarrage n'est pas mirifique. Chez Sony, on doit peu apprécier de voir un partisan du Blu-ray donner ce genre de coup de pouce à l'ennemi héréditaire. Mais la priorité de Samsung n'est pas de faire le jeu de Sony...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1948

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message