Pêche profonde: La Scapêche s'adresse à son opposant Bloom dans une lettre ouverte

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La guerre entre l’association Bloom et la Scapêche se poursuit par lettres et communiqués interposés, à quelques jours du vote du Parlement européen qui doit statuer sur le chalutage en eau profonde.

Le chalutage en eau profonde est l'objet d'un intense lobbying à quelques jours de la prise de décision du Parlement Européen.
Le chalutage en eau profonde est l'objet d'un intense lobbying à quelques jours de la prise de décision du Parlement Européen.

Au tour de la Scapêche. L’armateur d’Intermarché diffuse depuis ce week-end une lettre à charge contre Claire Nouvian. La directrice générale de Bloom, association pour la défense de la pêche durable, est à l’origine des attaques menées contre la flotte d’Intermarché, qu’elle accuse de techniques de pêche peu respectueuses des écosystèmes. Ces arguments ont été relayés par la très médiatique Pénélope Bagieu dans une BD.

"Acharnement systématique"

Cette fois-ci, la Scapêche s’adresse directement à Claire Nouvian, qu’elle accuse "d’acharnement systématique". Subventions, repsect des fonds sous marins, renouvellement des espèces, la Scapêche donne son point de vue sur les attaques font elle fait l'objet. Et n'éhesite pas à tacler Claire Nouvian.

Cette lettre est aussi une réponse à l'ultime communiqué de l'association Bloom, en date du 2 décembre.

Dans ce document, l'association dénonce une nouvelle fois "l'activité déficitaire et subventionnée de trois conglomérats industriels, Intermarché en tête". Le combat entre les deux acteurs devrait toucher à sa fin très prochainement;le Parlement européen doit en effet statuer le 10 décembre sur la technique de chalutage utilisée pour la pêche en eau profonde.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA