Pénalisé par un dollar fort, Procter & Gamble annonce un retour à la croissance organique

|

RÉSULTAT Sur le deuxième semestre de son exercice décalé 2015-2016, Procter & Gamble annonce un chiffre d’affaires en baisse de 8,5% mais un bénéfice trimestriel net en hausse de 35%.

© P&G

Si le dollar fort profite aux acteurs européens, évidemment il pénalise les groupes américains à l’instar de Procter & Gamble. Pour le second trimestre de son exercice décalé (octobre-décembre 2015), le géant du DPH a annoncé que l’impact négatif de la devise à amputer son chiffre d’affaires de 9%.

Sur cette fin d’année 2015, Procter & Gamble a réalisé un chiffre d’affaires de 16,92 milliards de dollars (15,60 milliards d'euros), soit une baisse de 8,5%. En revanche, P&G renoue avec la croissance organique : +2%. Le groupe américain a déclaré que les mesures de réduction des coûts ont compensé le repli des ventes. Le bénéfice net trimestriel a pour sa part bondi de 35% pour atteindre 3,21 milliards de dollars.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message