Marchés

Pénurie alimentaire: les rayons risquent de se vider de riz Basmati

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le syndicat de la rizerie française alerte sur le risque de rupture en grandes surfaces, touché par une hausse du prix des matières premières.  

Riz Long Basmati

L’organisation syndicale de la rizerie n’est pas tranquille. Après le vin, elle craint en effet des ruptures d’approvisionnement en grande distribution. Pourquoi une telle situation ?

- La rareté des denrées. Les surfaces plantées ont chuté de 50 % en Inde, les Pakistanais se sont de leur côté orientés vers la culture du riz non Basmati. Dans ce cas, le syllogisme « Tout ce qui est rare, est cher » se vérifie…

- Hausse des couts des matières premières. Le riz Basmati traditionnel et le riz Basmati Pusa ont augmenté respectivement de 75% et 66% entre janvier 2012 et janvier 2013. Ces variétés de riz représentent 40 % du riz vendu en GMS.

- Une consommation de riz Basmati soutenue. En Europe, la consommation soutenue de cette variété a épuisé les stocks. Dès que la récolte Basmati 2012 a été disponible, des achats massifs ont eu un effet haussier.

La situation, pire qu’en 2008 souligne le syndicat, fait peser un risque majeur sur l’ensemble de la filière. Cela d’autant plus que les fournisseurs indiens et pakistanais de riz Basmati ont arrêté les livraisons et cessent donc d’honorer leurs contrats, dans l’espoir de revendre leur riz, plus tard, à meilleur prix. D’où une pénurie du produit.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA