PepsiCo croit six fois plus vite que le marché de la grande consommation

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

PepsiCo France continue de renforcer ses positions sur les catégories de produits – épicerie et boissons – sur lesquelles il est présent. Ses ventes ont crû de 4,5% en valeur quand le marché des PGC a enregistré un faible 0,7%, cela en 2014. Voici les performances par segments de marché et les principaux projets pour 2015.

Pepsico France veut maintenir le cap en 2015, cela sur ses neuf marques principales.
Pepsico France veut maintenir le cap en 2015, cela sur ses neuf marques principales.

Année après année, PepsiCo France se révèle être un champion de la croissance. Cet acteur, à la fois présent sur l’épicerie et les boissons, continue de renforcer ses positions sur les catégories de produits. En 2014, ses ventes (+4,5%) ont crû six fois plus vite que le marché des PGC (+0,7%).

«Pourtant nous ne sommes pas dans un pays émergent, s’amuse Bruno Thévenin, DG de PepsiCo France depuis décembre dernier. Et puis, le contexte est encore plus âpre, entre la déflation due à la guerre des prix et une concurrence plus rude entre les acteurs ». Par exemple, cet acteur se félicite d’être référencé chez Quick avec ses colas signés Pepsi (qui remplace donc Coca-Cola) comme dans d’autres enseignes de la restauration rapide comme La Mie Caline, Casino Cafétéria et Pomme de Pain pour la marque de chips Lay’s. Cette réussite dans le hors-domicile (actuellement 20% des ventes de PepsiCo France) donne plus de visibilité aux différentes marques du groupe.

Voici l'état des lieux dans les deux secteurs préemptés par PepsiCo: les boissons et l'épicerie

 

1/ Boissons : Le succès inattendu de Seven Up Mojito

Lancée en 2014, Seven Up saveur mojito a été clairement la première innovation du rayon des soft drinks. « Pour être sincère, nous ne nous attendions pas à un tel succès », assure Emmanuel Pinteaux, directeur marketing en charge des boissons et des céréales pour adultes de PepsiCo France. Dans les kebabs notamment, c’est un soft très demandé. Etonnamment, la marque n’étend pas en 2015 sa gamme de limes à saveur de cocktail. Cependant, les codes de son identité ont été revu pour « booster sa visibilité. De son côté, Tropicana, marque de pur jus, connait une légère décroissance tout comme le marché global des jus de fruits. La marque va tenter de rebondir, cette année, avec de nouveaux formats (1,5 litre au rayon frais, 2 litres au rayon ambiant) ainsi qu’une campagne de communication par voie d’affichage sur quatre de ses références.

Part de marché valeur de chaque marque. L'évolution en 2014, son taux de pénétration ansi que la croissance du marché concerné 

Jus de fruits

Tropicana (rayon frais et ambiant) : 18,1% (-1,1%)

Marché : -1,9%

Taux de pénétration : 34,2%

Soupes de légumes au rayon frais

Alvalle : 84,4% (+11,1%)

Marché : +9,4%

Taux de pénétration : 7,3%

Colas

Pepsi : 2,7% (+12,3%)

Marché : +2,2%

Taux de pénétration : 12%

Boissons au thé

64,8% (+3,7%)

Marché : +6,3%

Taux de pénétration : 21%

Limes

7UP : 58,1% (+25,2%)

Marché : +9,5%

Taux de pénétration : 10%

Boissons de l’effort

Gatorade : 8,7% (-8,3%)

Marché : -3,7%

Taux de pénétration : 0,6%

Source : Iri, HM+SM, CAD au 21 décembre 2014 ; Kantar, données CAM 4ème trimestre 2014 (sauf pour Alvalle, 3ème trim 2014), HM+SM+HD

 

2/ Epicerie : Lay’s et Bénénuts mettent les bouchées doubles

Sur l’épicerie salée (chips et produits apéritifs), Pepsico a gagné 1,1 point de part de marché valeur en 2014. Lay’s reste le leader incontesté de la catégorie chips avec une part de marché de 39,4% et une croissance valeur de 11,5% en 2014 par rapport à 2013, selon IRI. Une performance portée par la création d’un nouveau segment, celui des ondulés avec sa nouvelle gamme brevetée Deep Ridged.  En 2015, la gamme sera élargie avec de nouvelles saveurs et des éditions limitées qui seront soutenues dans les médias à partir du mois d’avril 2015.

«D’ici 3 ans, le marché des chips devrait dépasser les 450 millions d’euros de chiffre d’affaires », prévient Anne-Sophie Carrier, responsable France de la catégorie épicerie. Autre marque gagnante, Bénénuts sur le segment des produits salés apéritifs a cru de 9,5% en 2014 avec une part de marché de 9,9%. La marque s’est lancée avec succès l’an dernier sur les crackers avec la gamme Apéro Cracks et vise 10% de ce rayon dans les 3 ans. En 2015 elle lancera deux nouveaux parfums bacon et tomate-mozarella et une nouvelle gamme Pitas Croquants avec deux saveurs originales à destination des seniors. Avec un relai en TV et des théâtralisations massives en magasins. La marque consolide également ses positions sur les autres segments avec, dans les snacks, la relance de Fritelle et, dans les graines, le développement d'une gamme Cockatil sur les mélanges avec deux nouvelles saveurs Cocktail Exotique & Cocktail Fruits Rouges.

Part de marché valeur de chaque marque. L'évolution en 2014, son taux de pénétration ansi que la croissance du marché concerné 

Chips

Lay's : 39,4% (+11,5%)

Marché : +5%

Taux de pénétration : 41,6%

Produits salés apéritifs

Bénénuts : 9,9% (+9,5%)

Marché : +4,1%

Taux de pénétration : 44,9%

Céréales pour adultes 

Quaker : 11,4% (+12,2%)

Marché : -1,3%

Taux de pénétration : 10,5%

Source : Iri, HM + SM, CAD au 21 décembre 2014 et Kantar, données CAM au 4ème trimestre 2014.

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA