PepsiCo réinvente sa logistique pour la distribution

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Suite à la reprise de la commercialisation de Lipton Ice Tea, fin 2007, le spécialiste des boissons a conçu une supply chain ingénieuse pour répondre aux besoins de ses clients et optimiser ses coûts.

Trois étapes pour livrer plus vite et moins cher

  • La relocalisation : de la production en France pour la rapprocher des bassins de consommation et l'externalisation de la production chez des sous-traitants concurrents.
  • La création de plates-formes logistiques en usine et l'ouverture d'entrepôts mutualisés avec des concurrents pour stocker au plus près des usines.
  • La gestion mutualisée des approvisionnements à la demande du client, pour améliorer l'approvisionnement de la grande distribution. En test avec Tropicana et les MDD.

Jean-Paul Guichard, directeur logistique boissons de PepsiCo, peut être satisfait. En deux ans à peine, PepsiCo France a réussi à transformer radicalement sa logistique, de la production à la livraison chez les clients. Il faut dire que, fin 2007, le numéro trois des boissons en France a été confronté à un sacré casse-tête.

« Avec l'augmentation brutale des volumes suite à l'arrivée de Lipton Ice Tea, dont nous avons repris la commercialisation, il était devenu stratégique de repenser la supply chain pour le marché français », explique-t-il. Bref, il s'agissait de marier les logistiques existantes de Pepsi et 7 Up avec celle de Lipton Ice Tea. L'objectif consiste alors à mieux servir les clients distributeurs, demandeurs de réductions de stocks et de livraisons plus fréquentes, et à réduire les coûts.

Relocaliser la production

Les chiffres

  • 98% : Le taux de remplissage des camions pour les GMS
  • 20 000 : Le nombre de camions affrétés chaque année pour le transport des boissons, sur un total de 32 000.
Source : PepsiCo

Du coup, la première étape de ce vaste chantier, mené avec le conseil de Deloitte, a été la relocalisation de la production, en France, près des bassins de consommation. « Jusqu'à présent, nos usines de production étaient éclatées partout en Europe », rappelle Jean-Raphaël Hétier, directeur logistique et développement durable d'alors. PepsiCo se concentre désormais sur quatre sites de production en France, confiés à des sous-traitants. Et c'est celui de Roanne, qui est dédié à la GMS, ceux de Lyon et Paris se consacrant à la restauration hors domicile. Avec ces usines multiformats et multiproduits, d'où sortent aussi des MDD, la philosophie change. « Nous avons décidé d'investir sur l'industriel plutôt que sur le transport. Auparavant, nos camions roulaient des milliers de kilomètres pour acheminer les produits dans l'Hexagone », résume Jean-Raphaël Hétier. Autre originalité, les entrepôts de distribution, entièrement automatisés, sont désormais attenants à l'usine, afin de limiter les coûts et les émissions de CO2, car ils livrent ensuite directement les entrepôts des clients. La production de Pepsi et de Lipton y est concentrée, en lieu et place des quatre entrepôts précédents.

La gestion mutualisée des approvisionnements (GMA), actuellement en test, est la pièce suivante de ce puzzle logistique. Objectif : garantir que la multiplication des livraisons aux clients distributeurs ne débouche pas sur des camions non remplis. Un écueil évité grâce à une GMA « par objectifs ». Un schéma dans lequel le distributeur confie le réapprovisionnement à l'industriel et à son prestataire, tout en lui fixant des objectifs précis sur le niveau de stocks, le taux de service et les délais de livraisons.

Moitié moins de stock

« Sur les premiers tests, nous avons diminué de 50% le niveau de stocks de nos produits, tout en augmentant le nombre de livraisons », se réjouit-il. Et les camions sont remplis en moyenne à 98% : le même industriel consolidant le chargement en agrégeant les produits Tropicana avec les MDD. Une collaboration industriel, sous-traitant et distributeur à laquelle PepsiCo croit fermement. Et qui pourrait s'étendre aux marques Pepsi et Lipton Ice Tea.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSB2011

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA