Marchés

Pernod Ricard reste stable en 2014 malgré les mesures anti-corruption du gouvernement chinois

|

Dossier Comme tous les ans, OC&C Strategy Consultants analyse en détail les performances commerciales et économiques ainsi que les stratégies déployées par les 50 plus grands fabricants mondiaux de produits de grande consommation (lire le magazine LSA du 2 juillet 2015). Les PGC comprennent l’alimentation, les boissons, le tabac, l’entretien de la maison, l’hygiène, la beauté, et les aliments pour animaux. Frédéric Fessart, associé chez OC&C, réalise pour LSA un zoom sur les 4 champions français. Ici Pernod Ricard . 

Pernod Ricard mise sur le retour de la croissance des ventes en 2015
Pernod Ricard mise sur le retour de la croissance des ventes en 2015

Pernod Ricard publie l’une des plus fortes baisses de chiffre d’affaires sur 2014 (-7,3%)  et une croissance organique nulle (contre +4% en 2013). Rien à envier chez son grand rival Diageo qui publie une croissance organique nulle lui aussi. Principal facteur : la Chine où les deux groupes ont fortement souffert (-23% à données comparables pour Pernod Ricard) en raison des mesures anti-dépenses ostentatoires et du ralentissement macro-économique. Les autres marchés émergents demeurent très dynamiques à +7% en comparable (hors Chine). En particulier, le marché indien est très porteur (+17%), les whiskies locaux et les marques du Top 14 y remportant un vif succès. L’Europe de l’Est reste très dynamique elle aussi (+8%).

Quant aux marchés matures, ils ne se développent qu’à +1% de croissance interne avec une Europe de l’Ouest stable (notamment la France) et des activités nord-américaines à +2% de croissance grâce aux efforts de montée en gamme et à une stricte discipline sur les prix mais néanmoins pénalisée par un plus fort contrôle des stocks.

Une marge opérationnelle de 25,9%

La marge opérationnelle du groupe réalise sa meilleure performance depuis 4 ans à 25,9%, grâce aux efforts de montée en gamme ainsi qu’à la maîtrise des investissements publi-promotionnels et des frais de structure.

Pernod Ricard mise sur le retour de la croissance des ventes en 2015, avec une amélioration progressive du marché chinois, malgré un marché mondial tendu sur les prix et un marché nord-américain atone. Le projet d’efficacité opérationnelle Allegro initié en 2014 devrait quant à lui poursuivre les économies et la stabilisation des dépenses de structure sur 2015 et 2016.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter