Perspectives en "demi-teinte" pour Heineken

|

RÉSULTAT Le brasseur néerlandais vient d'annoncer un bénéfice net semestriel en légère baisse à 631 millions d'euros contre 639 millions d'euros à la même période un an plus tôt et un chiffre d'affaires en repli de 1,4 %, à 10,19 milliards d'"euros mais en hausse de + 4,6 % hors effet du taux de change, des éléments exceptionnels et des amortissements. 

En France, le groupe affirme avoir gagné des parts de marché
En France, le groupe affirme avoir gagné des parts de marché

"Les volumes ont été portés sur la période par le temps favorable et la Coupe du Monde ainsi que par les opérations de marketing", souligne le groupe. Qui indique avoir gagné des parts de marché dans plusieurs pays: le Nigéria, le Vietnam, les Pays-Bas, le Brésil et la France. Selon nos informations, Heineken est en effet en croissance dans l'Hexagone de 15,8 % en cumul annuel mobile à fin juin 2014 (HM/SM/HD/Ecommerce GSA) et de 11,7 % en volume. 

Pour le deuxième semestre de l'année, le brasseur s'attend à un "ralentissement". "Les perspectives économiques restent en demi-teinte et nous nous attendons à un ralentissement de la croissance du chiffre d'affaires et des béénfices lors de la deuxième moitié de l'année", indique Jean-François Van Boxmeer, directeur éxécutif du groupe dans le communiqué.   

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter