Petit à petit, les achats de Noël reprennent [Sondage exclusif]

|

Si les achats de Noël avaient accusé une importante baisse suite aux attentats de début novembre 2015, un rattrapage s’est amorcé en province, d’après un sondage Toluna pour LSA du 7 décembre 2015. L’Ile-de-France perd, elle, encore des acheteurs. 

Après les jouets, se sont les cosmétiques et parfums que les Français achètent le plus.
Après les jouets, se sont les cosmétiques et parfums que les Français achètent le plus. © Fotolia

A moins de trois semaines du réveillon du 24 décembre, les achats de Noël reprennent d’après un sondage Toluna pour LSA réalisé les 6 et 7 décembre 2015 sur un échantillon de 1502 personnes. 57,2% des Français ont effectué des achats de Noël, entre le 30 novembre et le 6 décembre 2015, soit un chiffre en hausse de 1,9 point par rapport à 2014. C’est donc 71,1% des Français qui ont commencé à acheter leurs cadeaux de fin d’année. 38,4% des parents ont même fini leurs achats, ce qui laisse encore 61,6% des parents à la recherche des cadeaux demandés par leurs enfants. Lors de cette 3e vague du baromètre de Noël de Toluna pour LSA, les acheteurs ont dépensé en moyenne 179,99 euros, dont 79,79 euros pour les enfants et 100,2 euros pour les adultes, soit environ des dépenses 2 points inférieures à celles de l’an dernier.

L’Ile-de-France encore sous le choc des attentats

Les attentats se font encore ressentir sur le comportement d’achat des Français : ils continuent de privilégier Internet, même si les centres commerciaux sont en net progrès par rapport aux deux précédentes semaines. Si un rattrapage des achats a débuté en province, il ne permet pas encore de compenser les baisses de ces deux dernières semaines, et en Ile-de-France les achats sont encore en baisse de 6,7 points par rapport à 2014. Philippe Guilbert, le directeur général de Toluna précise qu’en "province, les consommateurs reprennent leurs achats de Noël. La fréquentation y gagne environ 950 000 acheteurs de plus que l’an dernier. Ce rattrapage ne concerne pas encore l’Ile-de-France qui perd 13 000 acheteurs". Cette hausse de fréquentation n’est pas synonyme de hausse des dépenses. Philippe Guilbert ajoute que les dépenses baissent de 2% sur la semaine, "signe que l’effet de rattrapage en province ne permet pas encore de retrouver les niveaux habituels de consommation".

Les achats se diversifient

Pourtant, le directeur général de Toluna note des signaux positifs pour les prochaines semaines, "même si les jouets restent dominants, les achats se diversifient avec les parfums et cosmétiques, les vêtements et les produits culturels". Pour Philippe Guilbert, cela veut dire que "que les Français retrouvent l’envie de faire plaisir à leur conjoint à Noël, il ajoute que,  6 parents sur 10 n’ont pas terminé la liste de Noël de leurs enfants". Si les consommateurs reviennent peu à peu en magasin, à trois semaines du réveillon, "les Français voudront peut-être oublier les difficultés actuelles et préserver la magie de Noël dans un rush final" conclut-il. 

Les achats de Noël entre le 30 novembre et le 6 décembre 

 

Les cadeaux les plus achetés ces 7 derniers jours 

Les lieux où les Français effectuent leurs achats

Le sondage Toluna www.quicksurveys.com a été réalisé par Internet en France les 6 et 7 décembre 2015 auprès d’un échantillon total de 1502 personnes de 18 ans et plus. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de la population nationale en termes de région, sexe et âge (dispersion des professions).

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter