Marchés

Petit millésime pour le CES de Las Vegas

|

Vitrine d'une industrie en crise, le grand salon mondial de l'électronique, qui s'est tenu à Las Vegas du 7 au 10 janvier, creuse les mêmes sillons en attendant un hypothétique retour de la croissance.

- 6%

La chute du chiffre d'affaires des marchés de l'électronique attendue en Europe de l'Ouest en 2014

525 Mrds $

Le chiffre d'affaires 2013 du high-tech dans les pays en développement, soit, pour la première fois de l'histoire, le même que dans les pays matures

Source : Consumer Electronic Association

 

L'électronique est malade. A priori rien de nouveau sous les nuages tant les marchés souffrent en France et en Europe depuis des années. Petite nouveauté en 2014 : l'épidémie va toucher le monde entier. Ainsi, selon Steve Koenig, le chef analyste de la Consumer Electronic Association américaine, le marché mondial a atteint un pic en 2013, à 1 068 milliards de dollars et devrait décliner pour la première fois en 2014, à 1 055 milliards de dollars, et ce malgré la forte croissance dans les pays d'Asie-Pacifique. Treize petits milliards de perdus, ce n'est pas grand-chose à l'échelle mondiale, mais ça dénote tout de même d'une tendance de fond : les industriels ne réussissent plus à générer de la croissance avec des produits, qui, paradoxalement, n'ont jamais autant été présents dans la vie de tout un chacun.

 

Baisse des prix moyens et recul de marchés phares

 

La faute à la baisse constante des prix moyens, bien sûr, mais aussi au recul de certains marchés phares qui tiraient jadis ces secteurs : la télé et l'ordinateur. La première, après avoir connu une décennie dorée grâce à l'écran plat, la HD et le passage au numérique, devrait retrouver - du moins en France - son étiage historique, soit entre 4 et 5 millions d'unités vendues (contre près de 9 millions il y a trois ans). Le PC, lui, souffre fortement de la concurrence des tablettes. Or, ces dernières, avec un prix moyen qui chute année après année, ne compensent pas le manque à gagner.

 

Les pays émergents prennent le relais

 

Qu'est-ce qui pourra alors permettre au secteur de rebondir ? On peine à voir, du moins à court terme. Sur le salon CES de Las Vegas qui s'est tenu début janvier, peu d'innovations laissaient entrevoir une sortie de crise. Ultra HD dans la télé, objets connectés plus beaux, nouvelles consoles de jeux... Si les nouveautés ne manquent pas, les innovations de rupture du type smartphone ou tablette font cruellement défaut à une industrie qui va désormais privilégier les marchés émergents. Les derniers bastions de croissance du secteur.

L'Ultra HD devient le standard

Pour contrer la dérive du marché de la télé, les fabricants misent sur l'Ultra HD. Avec des tarifs presque abordables et un écosystème qui se met en place.

Des écrans incurvés Le concentré de technologie du futur : un écran incurvé, oled et Ultra HD. N'en jetez plus, LG a tout mis dans ses téléviseurs. Évidemment, il faudra certainement faire un chèque à quatre ou cinq chiffres pour l'acquérir, mais, comme dans la haute couture, le coréen montre la voie des tendances à venir.

Un Caméscope UHD Le problème du format, c'est l'absence de source diffusant en UHD. Sony l'a bien compris et lance un Caméscope capable de filmer en 4K, le tout pour un prix relativement abordable, soit 2 000 €. C'est deux fois moins que l'année dernière. Et deux fois plus que l'année prochaine ?

Nouveaux acteurs du jeu

Sony, Microsoft et Nintendo voient apparaître de nouveaux concurrents : les consoles Android et les machines Steam (la plate-forme de jeux en ligne PC).

Android cylindrique Huawei s'attaque à la console Android. Le chinois va débarquer sur le marché naissant des consoles dotées de l'OS de Google avec Tron. La machine aura la forme de deux cylindres et permettra de jouer aux jeux du Google Play directement depuis sa télé avec deux manettes.

Les jeux PC sur la télé Embarquer la plate-forme de vente de jeux en ligne Steam sur les téléviseurs. C'est ce que proposent les Steam Machines comme celle-ci, présentée par le fabricant de PC pour joueurs, Alienware. Vendue comme une console, elle promet de gommer la différence PC/console, au prix des actuelles machines de salon.

Look connecté

Fini l'ère du plastique ! Désormais, les « smart devices » doivent être beaux et design pour espérer être portés.

Smartwatches pas toc Quitte à avoir les mêmes fonctionnalités que tout le monde, autant être jolie. Dotée d'un bracelet métal ou cuir, la montre Pebble, qui fonctionne avec les smartphones Android, est davantage en accord avec les canons de l'horlogerie que ses concurrentes.

Bijou solaire On connaissait les bracelets de coaching sportif ou pour mesurer le sommeil. Avec June, de la petite société Netatmo, voici qu'arrive le bracelet qui mesure le niveau d'ensoleillement et la protection solaire adaptée.

Cocorico à Las Vegas

Les petites ou moyennes sociétés françaises innovent : Parrot, Archos, Whithings dans les objets connectés, et même Seb avec ses « Cocotte Bluetooth ».

Un miniDrone au plafond Parrot est de retour avec un miniDrone. Un petit hélicoptère doté de deux roues latérales qui lui permettront, notamment, de rouler... au plafond.

Cocotte Bluetooth Contrôler sa Cocotte depuis sa tablette. C'est l'idée de Seb avec sa Nutricook. Il suffit de télécharger l'application sur sa tablette, de la connecter à sa Cocotte et de choisir une recette. La Cocotte se charge alors d'effectuer une cuisson parfaite.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter