Petit Navire modernise la conserve de poisson

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour casser le « mur de boîtes », la société a lancé une démarche merchandising, Fosbury, avec une segmentation du rayon aux couleurs modernes, la mise en avant de nouveaux usages et des innovations.

Le rayon conserve de poisson

La bonne idée Pour relancer la conserve de poisson, Petit Navire a organisé le rayon, qui revalorise l’image de la catégorie et développe de nouveaux usages tels que l’utilisation des produits en plat principal chaud.

«La catégorie est milliardaire, mais manque de dynamisme et de modernité », confie Benoît Costel, category manager chez Petit Navire. Pour jouer son rôle de leader de la catégorie, Petit Navire prend la barre et tente de relever la catégorie pour l'empêcher de chavirer. Ainsi, la marque veut redonner de l'attractivité au rayon, optimiser l'assortiment, mettre en avant les innovations et développer les nouveaux usages de consommation.

 

Le thon en produit d'appel

« Nous voulons faire sortir le poisson des placards et le mettre dans la cuisine et les assiettes », indique Benoît Costel. Alors que les consommateurs ne pensent pas forcément à acheter ces produits à leur entrée en magasin, la marque recommande de placer la catégorie en début d'allée et d'utiliser en appel le thon naturel, qui enregistre un fort taux de pénétration. Par ailleurs, pour que les consommateurs se tournent vers ces produits comme des unités de besoin et non plus pour du simple dépannage, Petit Navire regroupe les différents segments, selon une logique de consommation : prêt à cuisiner, prêt à accompagner et prêt à savourer. Cette segmentation permet ainsi de casser « le mur de boîtes ».

Ce balisage abandonne le bleu et la mer pour un habillage plus moderne et épuré. Et pour développer les nouveaux usages de consommation tels que les plats chauds à base de conserve de poisson, Petit Navire recommande l'utilisation de supports horizontaux, avec des idées recettes.

Grâce à notre nouveau balisage, nous avons augmenté le chiffre d’affaires de la catégorie de 3 % et développé la visibilité des gammes innovantes.

Benoît Costel, category manager chez Petit Navire

Enfin, pour générer de la valeur avec les innovations, des panières inclinées sont installées pour sortir les nouveautés du rayon et éviter les ruptures visuelles. Ainsi, grâce à cette démarche Fosbury, le chiffre d'affaires du rayon a augmenté de 3%, les segments majeurs (thon, sardines et maquereaux) se sont accélérés, et les innovations ont généré davantage de résultats.

Les mots du merchandising

  • FACING (DÉVELOPPÉ) Nombre de facings tenant compte du nombre de tablettes en linéaires. Trois produits en exposition sur cinq tablettes donnent quinze de facing développé et trois de facing brut.
  • GAMME (DE PRODUITS) Éventail de produits fabriqués ou commercialisés par une entreprise. La largeur correspond au nombre de produits différents. La profondeur indique les différentes références d'un même produit ou d'une même marque. La longueur désigne le nombre total de produits. La gamme comprend trois catégories : haut de gamme, moyen de gamme et bas de gamme.
  • GONDOLE Meuble de présentation des articles en GSM avec plusieurs étagères. En France, ses dimensions sont standardisées en cm.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2300

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA