Petite année 2013 pour les Galeries Lafayette

|
L’augmentation du CA du groupe est due aux bonnes performances du magasin parisien.
L’augmentation du CA du groupe est due aux bonnes performances du magasin parisien.

Les Galeries ont raté le Printemps. Elles ne rachèteront pas, non plus, House of Fraser : trop d'investissements pour renflouer la chaîne britannique. En attendant, le groupe Galeries Lafayette, qui dispose de l'argent issu de la vente de Monoprix, a les moyens d'investir. Ce qui ne sera pas superflu, car le bilan 2013 montre une trop grande « haussmano-dépendance ». Le groupe a réalisé l'année dernière un CA de 3,6 Mrds €, à + 2%, mais avec une progression due au magasin parisien, à + 4%.

Les 60 Galeries de province sont en recul de 1%, selon Les Échos. Pire : une dizaine de ces magasins « affichent des problèmes de rentabilité », reconnaît Nicolas Houzé, qui vient par ailleurs de revoir la composition de son comité exécutif, avec les arrivées d'Olivier Brion (réseau de province, et BHV), Frédérique Chemaly (RH) et Élisabeth Cazorla (branche grands magasins).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2305

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations