Marchés

Petite éclipse

Petite éclipse

TOTAL HYGIÈNE-BEAUTÉ

  • 9,13 Mrds € : Le chiffre d'affaires 2013
  • + 0,4% : L'évolution en valeur vs 2012
  • - 0,1% : L'évolution en volume

L'alarmisme est une maladie grave. Le réalisme, son seul remède. Refusons de succomber à la première et tâchons de prendre du recul pour s'offrir un bouillon de pragmatisme. Les chiffres de l'hygiène-beauté, à fin novembre (les seuls disponibles à l'heure où nous mettons sous presse) ne sont pas bons. Et visiblement, le Noël 2013 n'a pas été plus exceptionnel que les autres. Il y a six mois, la beauté rattrapait le déclin de l'hygiène. Mais à l'aube du dernier mois de 2013, voilà les deux catégories au même niveau.

SOINS BEAUTÉ

  • 1,54 Mrd € : Le chiffre d'affaires
  • + 0,9% : L'évolution en valeur
  • + 0,8% : L'évolution en volume

Nivelées par le bas. Mauvaise nouvelle... Certes, la consommation n'est pas au beau fixe. Certes, les temps sont rudes pour le moral des ménages. Mais contenons notre nervosité. Les résultats ne sont pas pires qu'ils ne l'étaient en 2008-2009, au plus fort de la vague financière qui dévastait tout. Voilà de quoi relativiser. Certaines catégories montrent, de plus, des chiffres prometteurs, voire bons, et contredisent la morosité environnante. Les soins du visage, le capillaire, les gels douche. Tous en positifs. De quoi ne pas oublier que, même quand tombe la nuit qu'on nous décrit de tous côtés, la lune éclaire.

HYGIÈNE CORPORELLE

  • 2,92 Mrds € : Le chiffre d'affaires
  • + 0,3% : L'évolution en valeur
  • - 0,2% : L'évolution en volume

Mais soyons réalistes, justement : l'excuse des cosmétiques comme refuge en période de disette ne tient plus. Du moins en GMS. En GMS, et en GMS seulement. Car prétendre vouloir poser les yeux sur la vérité suppose d'oser regarder ailleurs. Et ne pas fixer son regard sur le seul miroir, pour n'y voir que son reflet. Que se passe-t-il en dehors ? La GMS est attaquée de toutes parts. Le sélectif casse ses prix à coups de promotions. Ses MDD se développent, attirant de plus en plus de consommatrices. Mieux : la beauté low cost envahit les centres commerciaux, les rues. Kiko, Hema Beauty, Les Bellista by Nocibé, et maintenant Equivalenza, spécialisé sur le parfum, offrent des solutions à bas coûts pour les consommatrices sur certains segments.

CAPILLAIRES

  • 1,3 Mrd € : Le chiffre d'affaires
  • + 1,6% : L'évolution en valeur
  • 0% : L'évolution en volume

Boots, par e-commerce, livre désormais la France. Comment ne pas comprendre que c'est un des fondements mêmes de la GMS, l'accessibilité, qui est remis en cause ? Comment ne pas voir que ces enseignes offrent bien plus qu'un prix bas, mais aussi un merchandising ultra-soigné, des services attirants, des « shopping experiences » travaillées ? Comment ne pas chercher à réagir ? Visiblement, Leclerc, Système U et Intermarché commencent à repenser leurs rayons. À changer les choses. Mais les projets sont longs à mettre en place. Sont-ils réellement suffisants ? Ou trop timides ? Et s'il était temps pour la GMS d'aller encore plus loin ? N'oublions pas qu'une éclipse n'est jamais que passagère.

LES TENDANCES

  • Hygiène et beauté sont au même niveau en évolution : quasi nulle.
  • De nombreuses enseignes font de plus en plus concurrence à la GMS, en l'attaquant sur son accessibilité avec des rayons plus soignés.
  • Les PME veulent se faire plus grosses (rachats, mutualisation...).

LES TOPS

  • APRÈS-SHAMPOING ET SOINS 222 M € de CA 5,1% en valeur 3,3% en volume
  • DENTIFRICE 409,64 M € de CA 5% en valeur 1,5% en volume
  • HYGIÈNE BUCCALE 133 M€ de CA 8,7% en valeur 7% en volume

LES FLOPS

  • PRODUITS COIFFANTS 163 M€ de CA - 5,8% en valeur - 6,7% en volume
  • LAMES ET RASOIRS HOMMES 346,8 M€ de CA - 3,1% en valeur - 5.6% Volume
  • SOINS POUR BÉBÉ 279,7 M€ de CA - 3,5% en valeur - 3,4% en volume Données en CAM à fin novembre 2013 Source : Iri

Petite éclipse
suivant
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter