PGC: les ventes en volume chutent de 0,9% en avril

|

Le mois de mars 2014 avait été marqué par l’absence de Pâques et par l’avancée des opérations promotionnelles beauté dans certaines enseignes. "Assez logiquement, nous avons, sur Avril, le contrecoup de ces 2 éléments", constate Jacques Dupré, directeur Insight chez Iri. Le marché des alcools est très positif sur la période. Le marché de la beauté s’effondre.

Le mouvement est d’autant plus net que certains distributeurs ont, à l’inverse, retardé leurs opérations commerciales par rapport à l’an dernier. Autrement exprimé, pratiquement toutes les grandes enseignes avaient réalisé leurs grandes campagnes annuelles de promotion  au cours du mois d’avril en 2013, aucune ne l’a fait en 2014.

Au global, les achats PGC en volume sont de ce fait en assez net recul (-0.9%) que l’on pourrait qualifier de technique.

Pour les mêmes raisons de conjoncture très court terme et quelque peu artificiellement, les Marques Nationales (très fortes, bien sûr, sur l’hygiène-Beauté) ne font que jeu égal avec les MDD au cours de ce mois d’Avril. Dans la même logique, les hypermarchés sont assez nettement pénalisés. Mais ces résultats à court terme ne sauraient cacher leur bonne dynamique depuis le début d’année et sur les 12 derniers mois.

Les résultats sur le cumul courant gomment bien sûr ces accidents de parcours et ces évolutions mensuelles erratiques et reflètent donc mieux les tendances des marchés en ce début d’année. Ils montrent que la situation des marchés PGC en Hypermarchés et supermarchés reste plutôt bien orientée en volume, avec une croissance de +0.7%. Un seul rayon s’avère dynamique, les liquides et en son sein tout spécialement les bières.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter