PHILIPPE HAMON, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA COMPAGNIE DES WAGONS-LITS : "Conquérir de nouveaux marchés en Europe"

Le nouveau patron de Wagons-Lits veut moderniser le catering ferroviaire et faire de la Compagnie une marque de référence en diversifiant son offre.

Philippe Hamon vient d'être nommé par Jean-Marc Espalioux, président du directoire du groupe Accor, directeur général de la Compagnie des Wagons-Lits. Agé de 54 ans, le successeur d'André Martinez possède une solide expérience du catering ferroviaire puisque, de 1993 à 2000, il a pris successivement la direction générale de la Compagnie des Wagons-Lits en France, en Espagne et en Italie. Depuis 2000, il occupait le poste de directeur général délégué pour la France.

Davantage de services et de compétitivité

Diplômé de l'école hôtelière de Strasbourg, Philippe Hamon a commencé sa carrière comme chef d'exploitation des bars-restaurants-duty free shops d'Orly avant de devenir, en 1977, directeur d'Air Traiteur. En 1983, il se tourne vers la restauration autoroutière et prend la tête de la Sogerba, où il demeure jusqu'en 1993.

Aujourd'hui patron d'une entreprise qui réalise un chiffre d'affaires annuel de 280 MEUR (40 % du CA restauration du groupe Accor), et qui emploie 5 300 personnes, Philippe Hamon entend faire de Wagons-Lits un acteur de référence sur son marché. Pour cela, il devra faire face à des concurrents d'envergure, telles les sociétés Rail Gourmet (filiale du groupe Compass) ou Cremonini.

Le groupe, déjà présent en Italie, en Espagne, au Portugal, en Belgique et en Autriche, espère bien conquérir de nouveaux marchés en Europe par appel d'offres. « Nous avons à coeur de proposer des services d'hôtellerie et de restauration de jour et de nuit, en adéquation avec les lignes desservies », précise le nouveau directeur général.

« D'autre part, pour demeurer compétitifs, nous cherchons à rationaliser nos coûts de fonctionnement en procédant à un travail d'engineering sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement. »

Parmi les principaux chantiers en cours, figure l'installation de distributeurs automatiques dans les rames TGV. A ce jour, 23 rames du réseau Ouest sont équipées en binôme (un premier appareil dédié aux boissons froides, un second aux boissons chaudes). Ce nombre devrait passer à 150 au second semestre, un cap qui donnera le coup d'envoi d'une large campagne de communication en direction des usagers.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 0396

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous