Philippe Mangin «stupéfait » par l’Autorité de la concurrence

|
Philippe Mangin

Le président de la fédération des coopératives agricoles (Coop de France) a été «stupéfait » par l’avis rendu par l’Autorité de la concurrence sur l’organisation de la filière laitière, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse. « L’Autorité préconise la création d’associations de producteurs, de nouvelles coopératives, des coopératives de collecte, prétendant que nous serons ainsi plus forts pour négocier avec les clients, alors que c’est exactement le contraire qui est nécessaire pour y parvenir», a fustigé Philippe Mangin. Il a rappelé les propos du Président de la République qui trouve inacceptable qu’il y ait encore 235 organisations de producteurs dans les fruits et légumes et qui appelle à des regroupements pour éviter la désorganisation de la filière. «Dire qu’il faut encore plus d’organisations dans le lait est une aberration. On a déjà donné dans ce domaine ». Il s’inquiète d’ailleurs qu’une telle orientation puisse être prise dans la loi de modernisation agricole (LMA), en raison du lobbying d'organisations locales sur les députés. «Actuellement, quatre producteurs qui créent une organisation se réunissent pour faire une belote sans rien acheter ni vendre peuvent prétendre à recevoir des aides de Bruxelles. C’est pourquoi elles se multiplient et fragilisent chaque fois un peu plus les exploitations agricoles. L’Etat a une responsabilité. Il doit limiter le nombre d’agréments et exiger un transfert de propriété obligatoire des produits pour pouvoir prétendre à la qualification d’organisation de producteurs ». Philippe Mangin devrait réitérer ces propos lors d’un congrès des coopératives, la semaine prochaine. Ces dernières réalisent 80 milliards d’euros de chiffre d’affaires, tous secteurs confondus, et traversent la crise sans trop de dégâts "grâce à leur modèle économique responsable".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message