Marchés

Philips cède son activité multimédia

|

Deux ans après s'être séparé de l'activité télé, Philips s'allège à nouveau.

Lecteur DVD Philips PD7000C

Un an après avoir cédé sa branche télé, Philips a annoncé mardi la vente de sa branche "divertissement", qui fabrique notamment chaînes hi-fi et lecteurs DVD, au japonais Funai et publié pour l'année 2012 un bénéfice de 231 millions d'euros. Le groupe japonais payera 150 millions d'euros pour la transaction auxquels viendra s'ajouter un montant non communiqué dans le cadre d'un accord qui autorisera Funai à apposer lors des cinq ans et demi prochains, avec possibilité de renouvellement pour cinq ans de plus, la marque "Philips" sur les produits fabriqués par la branche dont la cession a été annoncée. Le même type d'accord qui lie Philips à TP Vision qui fabrique désormais les téléviseurs à marque Philips.

Recentrage sur la santé et le bien-être

La transaction devrait être finalisée dans la deuxième moitié de 2013 en ce qui concerne le matériel audio, multimédia et autres accessoires. Le transfert des activités vidéo ne s'effectuera qu'en 2017 en raison d'accords de distribution conclus précédemment par le groupe néerlandais. La branche Consumer Lifestyle (divertissement et petit électroménager) de Philips se centrera sur la "santé" et le "bien-être", en continuant à fabriquer rasoirs et brosses à dents électriques ainsi que du petit électroménager comme des machines à café, notamment.

"Avec cette transaction, nous franchissons une autre étape dans la refonte de notre portefeuille Consumer Lifestyle et la transformation de Philips en une société qui doit devenir la première société spécialisée dans la santé et le bien-être", a déclaré le directeur exécutif du groupe, Frans van Houten cité dans un communiqué.

Le groupe néerlandais a longtemps été spécialisé dans la production de téléviseurs et de petit électroménager. Depuis une dizaine d'années, le groupe développe la production de matériel médical, comme des scanners à résonance magnétique, et des systèmes d'éclairage. Philips avait déjà finalisé en avril 2012 la vente de sa branche téléviseurs, en grandes difficultés, à TPV Technology.

2 commentaires

ALAIN BERTAND

11/03/2016 13h47 - ALAIN BERTAND

On ne peut que se féliciter de la disparition de cette marque qui se moque du consommateur en n'assumant pas ses responsabilités. Un lecteur de DVD BLUE RAY PHILIPS qui a été utilisé 5 ou 6 fois au maximum durant une année est tombé en panne sans cause apparente, ni mauvaise utilisation, ni chute, ni choc. Le vendeur CARREFOUR qui avait octroyé contractuellement une garantie commerciale d'un an refuse comme d'habitude une prise en charge, toujours réfractaire à l'évocation de la garantie du Code Civil (Articles 1641 et suivants du CC qui en fait renversent la charge de la preuve par rapport à la garantie du vendeur). Une lettre recommandée avec accusé de réception adressée à PHILIPS France demandant une prise en charge au titre du Code Civil est restée restée sans réponse. Alors bon vent à cette société totalement dépourvue d'éthique. ALAIN BERTAND Ancien expert judiciaire

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

LUGHANJAM

28/09/2016 11h47 - LUGHANJAM

Tout à fait d'accord... J'ai vécu la même expérience avec un screeneo qui est une vrai merde et je peux en parler car j'en ai acheté deux qui on subit la même panne...(ventilateur défectueux) Entre le 1590TV et le 1690, le problème est le même. Son fabricant qui n'est pas Philips n'a même pas répondu à mon recommandé et réclamait 500€ au devis...scandaleux! Bref, une marque à boycotter et un produit à surtout pas acheté d'autant que le dernier modèle se débarasse des fonctions posant problèmes et de surcroit hérite des même tares (voir article années laser)

Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message