Philips se renforce sur le segment beauté

Pour affirmer son identité de spécialiste de la beauté féminine, le numéro un mondial du petit électroménager adopte la signature Philips Beauty. La marque refond toute son offre et ses packagings.

Depuis trois ans, Philips Électroménager investit sur le segment de l'électro-beauté. La marque a dynamisé le segment des appareils anticellulite avec le Cellesse, mis au point des sèche- cheveux à détecteur pour protéger la chevelure, des systèmes antidouleur sur les épilateurs électriques. Ses efforts ont été couronnés de succès. Sur le marché français, la marque se classe numéro un des rasoirs féminins, des épilateurs électriques et numéro un des appareils de massage anticellulite, numéro deux des sèche-cheveux. Philips grignote des parts de marché à ses rivaux sur ce marché : Babyliss, Calor et Remington. Pour affirmer sa volonté de devenir un spécialiste mondial de la beauté féminine, le groupe s'apprête à fédérer son offre et sa communication derrière la signature Philips Beauty.

Un concurrent des marques de cosmétiques

Toutes ses gammes de produits de soins seront refondues pour livraison en mars 2001. Elles bénéficieront d'une gamme de couleurs pastel d'aspect mat ou satiné, d'un packaging européen de couleur pourpre, qui laisse davantage de place aux explications visuelles des fonctionnalités et des résultats apportés par les appareils. L'arrivée de ces nouveautés sera appuyée par de nouvelles PLV et, à partir de mars, d'une campagne de publicité dans la presse féminine (2,29 M EUR) axée sur l'émotion et la proximité avec les consommatrices. La campagne mettra tout particulièrement en avant la première brosse pour le visage Visapure (notre photo) qui sera lancée au printemps. Destinée à nettoyer et exfolier la peau du visage, cet appareil est doté de brosses qui tournent en douceur. Comme avec son système de massage anticellulite Cellesse, Visapure Philips se positionne en concurrence frontale avec les marques de cosmétiques. Ses appareils électriques remplacent en effet les crèmes anti-cellulite ou les masques gommant pour le visage. Le coût élevé des soins cosmétiques permet à la marque de petit électroménager de positionner ses appareils sur des segments de prix élevés. Le Visapure sera vendu à 299F (45,28 EUR) et la gamme 2001 des Cellesse se situera entre 499 F et 899 F (76,07 et 137,05 EUR). Ces segments novateurs présentent l'avantage d'être moins bagarrés que celui des sèche-cheveux.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1706

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations