Philips se résout à tourner la page de la télé

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

A LA UNE Accumulant les pertes et en recul sur de nombreux marchés dont le français, le hollandais cède sa branche télévision à une joint venture détenue majoritairement par le groupe hongkongais TPV Technology

L'écran 21:9, une des dernière grandes innovations de Philips dans la télévision
L'écran 21:9, une des dernière grandes innovations de Philips dans la télévision© DR

La nouvelle n'a pas surpris tant elle était attendue depuis plusieurs années. C'est par un communiqué envoyé ce lundi 18 avril au matin que Philips met fin à plus de 80 ans d'histoire dans la télévision. Le groupe hollandais tourne la page d’une aventure débutée en 1925 à Eindhoven avec les premiers essais de téléviseurs. Depuis 2008 les pertes s’accumulaient pour la branche téléviseur du groupe et les perspectives 2011 ne laissaient pas entrevoir d’embellie. Au contraire : après une perte d’exploitation de 98M€ en 2010 pour la branche TV, le groupe venait d’annoncer un ebitda dans le rouge à hauteur de 106 M€ pour le seul premier trimestre 2011. En dehors de cette activité, le groupe Philips a pourtant bien traversé la crise. Grâce à son repositionnement sur l’éclairage et la santé, Philips a vu son chiffre d’affaires croitre de 4% en 2010 (25,4Mrd€) et son résultat net de 240% (1,45 Mrd€).

Mais la concurrence asiatique des Samsung, LG et autres Sony a eu raison de la télé "made in Philips". Les concurrents ont « littéralement bradé » leurs téléviseurs, explique Sjoerd Ummels, analyste chez le bancassureur ING: « ils ont complètement détruit le marché ». En France, la part de marché de Philips dans la télé avait, selon nos informations, reculé à 17% en 2010. Le groupe n'était plus que le troisième vendeur dans l'Hexagone derrière Samsung et Sony.

« Trouver une solution pour notre branche téléviseurs était notre priorité absolue », a déclaré le directeur exécutif de Philips, Frans van Houten. Une joint venture est ainsi créée avec le groupe hongkongais TPV, spécialiste des moniteurs de PC, dans laquelle Philips gardera une participation minoritaire (30%) mais cèdera sa marque en échange de royalties. Concrètement, les consommateurs continueront à trouver des téléviseurs Philips dans les rayons mais ce ne sera pas le groupe qui les produira. Reste une question de taille pour la nouvelle JV : comment rentabiliser une activité structurellement déficitaire ? Le Pdg de TPV Jason Hsuan qui assure « nourrir de grandes ambitions pour la marque Philips au niveau mondial » devrait dévoiler son plan de relance prochainement.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA