Avec ZiNG Pop Culture, Micromania surfe sur la tendance des licences [En images]

|
, , , , |

Le nouveau concept ZiNG de Micronomania, ouvert depuis le 17 septembre 2015 à Belle Epine (94), réunit les produits dérivés sous licence liés à la pop culture. Un lancement qui devrait rapidement être accompagné de nouvelles ouvertures, sur le modèle de la stratégie de la maison-mère américaine Gamestop et testée en Australie depuis 2014. Le point avec Nicolas Bertrand, DG de Micromania.

ZiNG Pop Culture
Ouverture du ZiNG Pop Culture à Belle Épine

ZiNG Pop Culture a investi le centre commercial de Belle Épine (Thiais, 94) depuis le 17...

La France, nouvel eldorado des produits dérivés ? C’est le pari de l’enseigne Micromania, leader de la distribution de jeux vidéo. Avec ZiNG Pop Culture, son nouveau concept lancé le 17 septembre 2015 à Belle Epine (Thiais), l’enseigne de GameStop s’attaque au marché fleurissant des produits dérivés sous licence. Déjà testé en Australie, où le réseau compte une quinzaine de points de vente, ZiNG a fait visiblement ses preuves. "Avec une population trois fois plus élevée qu'en Australie, le potentiel du marché français ne fait aucun doute, indique Nicolas Bertrand, DG de Micromania, à LSA. La cible du distributeur : les geeks, ces ados et jeunes adultes férus de jeux vidéo et de technologies, mais aussi les passionnés de série et… les mères de familles : "A l’approche de Noël, de nombreuses mamans vont se mettre à la recherche de cadeaux pour leurs enfants", poursuit Nicolas Bertrand. Dans la ligne de mire de Micromania, le prochain film Star Wars, dont la sortie est prévue le 18 décembre 2015. Un événement à la fois cinématographique et commercial, puisque de nombreuses enseignes se sont d’ores et déjà positionnées sur la vente de produits dérivés et la création d'événements, à l’instar du Force Friday.

Une offre globale inédite

Pour réussir son pari, ZiNG a d’abord besoin de se démarquer sur un marché en mouvement et fortement concurrentiel. "Les produits que nous vendons sont proposés dans de nombreux points de vente, reconnaît le DG de Micromania. Mais aujourd’hui, aucune offre globale n’existe". Car c’est toute la force de ce concept : réunir sous le même toit un bol à céréales Star Wars, un mug Mario Bros, une figurine Game of Thrones ou encore un manga Naruto. "ZiNG, c’est avant tout la terminaison du mot Amazing, qui signifie étonnant, stupéfiant. C’est l’essence-même du concept". La diversité de l’offre prend tout de même en compte les spécificités du marché français. Côté manga par exemple, la France représente le 2e marché après le Japon. Un assortiment bien supérieur à celui proposé en Australie a donc été conçu pour répondre à cette demande. 

En tout, plus de 1 000 références à prix variables, de Nintendo à Minecraft en passant par Marvel and GoT, sur 80 m² de surface de vente, dont une grande majorité introuvable en France. "La plupart de nos produits sont importés, précise Nicolas Bertrand. Nos clients sont avant tout des passionnés, qui sont à la recherche d’un produit singulier et doté de critères précis". En plein boom des produits dérivés sous licence, ZiNG s’attache plus particulièrement aux produits iconiques dérivés du cinéma, des séries et des jeux vidéo, secteur dont il maîtrise parfaitement les rouages. "C’est un marché lié à des supports se renouvelant de façon permanente, comme le cinéma. L’arrivée de nouvelles séries et de nouveaux films entraîne une suite ininterrompue d’événements, et les attentes des consommateurs sont très fortes".

Un réseau physique toujours en expansion

Prochaine étape française, l’ouverture prochaine d’un deuxième magasin ZiNG au centre commercial So Ouest, à Levallois-Perret (92). Un point de vente "plus grand et donc plus conforme au modèle ZiNG que nous souhaitons développer". 130 m², une identité visuelle forte et plus de la moitié de références en plus que le concept-store de Belle-Epine. L’équipe "est composée d’experts et sera prochainement dotée de son propre directeur dès lors que le nombre de points de vente sera suffisant". Cette expertise va par ailleurs s’appuyer sur le réseau Micromania existant, car des rayons vont prochainement investir les points de vente avec un changement de signalétique en rayon, et des corners ZiNG sont actuellement à l’étude. Un gain de visibilité conséquent, que pourrait compléter une implantation dans les centres-villes français. Si le panier moyen estimé s'élève à 15 euros, Micromania compte sur un important trafic en magasin et sur son maillage du territoire, deux de ses indéniables points forts, pour réaliser ses objectifs en termes de chiffre d'affaires.

Quant à l’Australie, le succès ne se dément pas. Le nombre de magasins sera multiplié par deux d’ici la fin de l’année 2016. GameStore, la maison-mère, poursuit sa stratégie de développement aux Etats-Unis comme en Europe. Après le rachat en juin 2015 de ThinkGeek, e-marchand spécialisé dans la vente de produits sous licences,  elle ouvre le 25 septembre 2015 le premier magasin physique éponyme en Floride. En France, le développement de la stratégie e-commerce est en cours, avec le lancement prochain d’un site et d’une appli dédiée. GameStore prépare également une marque propre, qui sera également commercialisée dans les boutiques françaises. "Nous n’avons plus vocation à être un revendeur, conclut le PDG de Micromania, mais bien un exploitant de licences à part entière".

L'inauguration de ZiNG Pop Culture sur Twitter

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA