Comment les Promenades de Brétigny prolongent Auchan par les loisirs

|
, , , , , |

Au cœur de l’Essonne, à Brétigny-sur-Orge, Ceetrus, la foncière d’Auchan et son partenaire G2AM, bouclent la première phase d’une vaste zone de loisirs destinée à fixer une population «rurbaine », familiale et aisée, qui partait ailleurs chercher cinémas, restaurants, fitness et jeux, désormais in situ. Et de nouveaux travaux démarreront bientôt pour étoffer ces « Promenades de Brétigny »… 

D.B.LSA
La perspective des Promenades de Brétigny

L’offre loisirs des Promenades de Brétigny se déroule sur 25 000 m² totaux. Dont 11 700 m²...

A une extrémité, l’hyper Auchan, ouvert en 1982. A l’autre, le complexe cinéma Kinepolis, inauguré en septembre 2018. Ce sont les deux équipements phares qui délimitent l’immense aire de loisirs des Promenades de Brétigny, à 40 kilomètres au sud de Paris, dans l’Essonne. Soit un terrain de15 hectares environ, que traversera ladite promenade, à terme, sur un axe de 600 mètres reliant ces deux pôles. Deux figures de proue et de poupe, aux extrémités du parc, qui symbolisent aussi deux développements complémentaires. On pourrait même dire deux époques, entre le début des années 80 et le tournant des années 2020. Avec d’un côté, l’offre commerciale s’étant progressivement étoffée autour d’Auchan (11 600 m²), avec sa galerie (12 000 m²) et sa vingtaine de moyennes surfaces ; et de l’autre le pan loisirs, le plus récent (plus de 20 000 m²), dont l’extension menée en co-promotion par Ceetrus, la foncière d’Auchan et son partenaire G2AM, va se poursuivre. «Ce site n’a cessé évoluer en même temps que la société, durant ces vingt dernières années, résume Bernard Camblats, directeur property Ceetrus Ile de France-Ouest . Et notre première phase à peine bouclée, nous comptons bien continuer avec les projets d’une deuxième, puis d’une troisième phase ».  

Profil rurbain, entre périphéries denses et compagne

Si Ceetrus et G2AM misent ainsi sur le développement des loisirs, c’est que la population essonnienne locale montre de vraies dispositions pour ce type d’offres. Les visiteurs du site Auchan de Brétigny-sur-Orge - rayonnant sur une zone de chalandise de 446 000 habitants à 25 mn – se caractérisent, en effet, par leur profil très «rurbain ». Ils bénéficient de l’agrément d’un habitat intermédiaire entre les premières périphéries parisiennes, denses et bétonnées, et la véritable campagne, plus lointaine. La croissance de la population, au rythme moyen de +0,7 % par an entre 2000 et 2013, est la plus rapide d'Ile-de-France. Ce coin de l’Essonne se révèle ainsi comme l’une des premières réserves foncières de développement des logements de la région parisienne. 90% des clients accèdent à la zone commerciale en voiture. Notamment via la route départementale D19, tangentielle au site, qui draine 25 000 véhicules par jour. Les familles avec 3 enfants et plus sont surreprésentées dans la population locale (indice 150 par rapport à une moyenne nationale à 100) ; 60,5% sont propriétaires «ce qui induit davantage d’achats en équipement de la maison, bricolage, jardinage… », commente Raphaël Wahnich, directeur immobilier de G2AM. Le taux de cadre est 4% supérieur à la moyenne nationale.

Apporter un supplément de loisirs

Au tournant des années 2000, la tentation d’ajouter de nouveaux maillons commerciaux à cet ensemble déjà bien loti était grande. C’était même l’une des premières solutions envisagées en réponse au concours lancé en 2002 par la ville de Brétigny, son agglomération et la Société d’économie mixte du Val d’Orge (Sorgem) pour aménager et valoriser la quinzaine d'hectares disponibles à côté du site d’Auchan. «Mais nos enquêtes ont montré que si les familles venaient faire leurs courses, elles ne restaient pas et repartaient faute de restaurants, cinémas ou salles de gym, se souvient Raphaël Wahnich. Ce qui les obligeait à se rendre au centres Belle Epine ou Carré Sénart, et jusqu’aux cinémas du quartier d’Alésia, à Paris ». Ainsi naissait le projet des Promenades de Brétigny pour apporter à la population sud-essonnienne ce «supplément de loisirs » qui leur manquait. Et consolider ce que leur promoteur annoncent comme « le plus beau parc de loisirs du sud parisien ». Découverte et perspectives en photos.

Daniel Bicard à Brétigny-sur-Orge

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter