Exclusif : SCC dévoile les détails de la rénovation d’Evry 2 [En images]

|
, , , , , , |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Evry 2 créé en 1975, a certes vieilli, mais dispose d’atouts que pourraient lui envier bien des centres contemporains. Plus que central, il constitue le centre-ville même d’Evry-Courcouronnes. Connecté aux flux routiers et aux transports, il bénéficie de la proximité immédiate de nombreux sièges et administrations. SCC veut accroître son rayonnement en l’érigeant en pôle de destination du Grand Paris Sud, avec plus du quart de ses surfaces futures dédiées à la restauration, la culture et les loisirs. Une rénovation-extension qui fera naître, en 2021, un «Hyper Lieu » baptisé Le Spot.  

SCC
Le triptyque du nouvel Evry 2 érigé en Spot

Le nouvel Evry 2 réunira à l’horizon 2021, un triptyque d’offres : shopping, food et loisirs....

Faire d’Evry-Courcouronnes la capitale du Grand Paris Sud ! C’est une double ambition. Celle de la SCC – Shopping Center Company – édificatrice, propriétaire et gestionnaire du centre commercial régional Evry 2, qui constitue l’épicentre de la préfecture de l’Essonne. Et celle de la Ville d’Evry-Courcouronnes – sous maîtrise d’ouvrage de Grand Paris Sud – qui œuvre au réaménagement des places des Terrasses et de l’Agora, accolées au centre, avec leurs nombreux équipements publics et culturels, à quelques minutes à pied de la gare RER. Pour, au final, créer «un Hyper Lieu unique et inédit en Ile-de-France », qui en 2021, associera à l’offre shopping d’Evry 2, un volet food et culture-loisirs inégalé. Soit 10 000 m² d’offre food et 23 000 m² de loisirs créés ou restructuré s’additionnant aux 200 enseignes et 93 000 m² existants, qui porteront l’ensemble à 126 000 m². «Avec tout ce qu’il faut pour attirer les visiteurs matins, midis, soirs et week-ends » résument les rénovateurs. Ainsi naîtra le Spot, future adresse de destination du sud de Paris, qui entend hisser la fréquentation du lieu, totalement métamorphosé, de 15 à 18 millions de visiteurs annuels à terme !
Chirurgie esthétique
Le challenge est à la hauteur du vaste ouvrage auquel s’est déjà attelée la SCC. Car il y a loin, encore, entre l’écrin futur et l’architecture de «structure sur dalle », très datée seventies, dans laquelle apparait l’actuel Evry 2. Il fallait bien, côté foncière, le cabinet Chapman Taylor France, pour l’architecture, et les agences Brainjuice et Matador, respectivement à l’œuvre pour le design et la nouvelle identité, qui opéreront une métamorphose relevant de la chirurgie esthétique ! Il s’agit en effet de créer une continuité dans un ensemble que les concepteurs originels avaient un peu «éparpillé façon puzzle ». En effet, arrivant de la gare on débouche sur la grande place des Terrasses, loin de laquelle gravitent la salle de spectacle des Arènes, le Théâtre national, la médiathèque, la piscine et la patinoire. Et l’on a bien du mal à imaginer la future «entrée en majesté » du Spot qui s’ouvrira ici demain, quand l’on considère les structures de béton brut, les dalles dépareillées. Et ce qu’il reste d’œuvres « artistiques » d’époque, telle l’énorme structure métallique trônant au centre de la place des Terrasses… Celle-ci débouche sur la seconde place de l’Agora, antichambre tout aussi datée du centre commercial. Ce sont pourtant les deux étages de restauration ouverts sur cette Agora et leurs vastes terrasses extérieures qui créeront le «liant » entre les équipements de culture-loisirs existants, eux-mêmes rénovés par la Ville, et le centre commercial proprement dit.  
L’intérieur du centre déjà remis à la page
C’est dire si une visite s’imposait pour visualiser les dessins et desseins du nouvel Evry 2. Maurin Nadal, directeur de projet et des opérations Evry 2 et Alexandre Lecomte, directeur de projet à la Direction du Business Développement de SCC France, ont accepté, pour LSA, de servir de guide à travers un site déjà en chantier. En effet, si les abords d’Evry 2 montrent un centre encore «dans son jus » originel, la rénovation a pourtant bien démarré… par l’intérieur. «Depuis 2015, les sols des malls ont été refaits, l’éclairage renouvelé, les verrières modernisées et étendues d’un tiers, énumère Maurin Nadal. En trois ans de remise à jour du merchandising, des enseignes nouvelles sont arrivées ou se sont repositionnées sur leurs meilleurs formats » (voir détails dans le diaporama). Cette régénération s’est aussi traduite par l’installation de 80 écrans digitaux indoor mis au service des enseignes pour concevoir et délivrer des messages vers les visiteurs. Ces solutions sont élaborées par la filiale dédiée SCCD (Digital by SCC) créée en 2015 pour faire interagir l’ensemble des dispositifs du centre, créant ainsi un ‘‘Mall Digital Ecosystem’’ (MDE).
Gregory Cohen, ambassadeur du projet food.
L’une des nouvelles séductions du Spot sera sa palette de restauration. Au point que SCC a choisi un chef de renom, Gregory Cohen, promu ambassadeur du projet food. «Deux lieux caractériseront notre offre, explique-t-il. En rez-de-chaussée, la Street Cantine sera dédiée à la restauration rapide et aux mange-debout, avec des menus à moins de 15 €. La cuisine ethnique – notamment le concept Yallah de spécialités levantines – y sera représentée. A l’étage, la Grande Verrière, donnera son nom à un choix de tables de bistronomie, pour des menus de 15 à 60 € ». Mais ce ne sont pas seulement les cartes et menus des points de restauration qui sont travaillés, mais aussi les critères techniques d’installation des futurs restaurants. «Les primo-accédants en centres commerciaux se retrouvent dans un univers d’enseignes et une ergonomie de malls qui ne leur sont pas familiers, par rapport à leur implantations urbaines familières. Ils se sentent parfois complétement perdus, continue Gregory Cohen. Nous avons donc défini un ‘‘practice food’’ afin de les accompagner. Pour répondre au mieux aux impératifs logistiques à flux tendus imposés en restauration, nous étendrons notamment les horaires de livraison et optimiserons le stockage en zones déportées plus facilement livrable». Au final, l’immense défi que veut relever la SCC pour l’avenir d’Evry 2 est «d’y faire venir ses clients par envie et non seulement par besoin » conclut Alexandre Lecomte.
Daniel Bicard à Evry-Courcouronnes. 
 
Le futur centre Evry 2 en chiffres
  • 126 000 m² de surfaces au total sur deux étages dont :
  • 93 000 m² de shopping avec 200 magasins (dont Carrefour sur 20 000 m²)
  • 23 000 m² de loisirs (dont un parc à thème enfants sur 3 000 m²)
  • 10 000 m² d’offre food 
  • 4 400 places de parking
 
Le centre Evry 2 en dates
  • 19 mars 1975 : inauguration de l’Agora d’Evry – Evry 2 
  • 2003 : extension de 15 500 m² (50 boutiques)
  • 2015 à 2016 : rénovation des malls du centre commercial (sols, éclairage, etc.)
  • Septembre 2019 : début des travaux de rénovation de l’Agora
  • Septembre 2019 : début des travaux de création du nouvel espace Restauration & Loisirs
  • Deuxième trimestre 2020 : nouveau parc de loisirs sur 3 000 m²
  • Troisième trimestre 2020 : fin des travaux de rénovation de l’Agora
  • Deuxième trimestre 2021 : ouverture du nouvel espace Restauration & Loisirs et des cinémas. Fin des travaux de rénovation de la Place des Terrasses et des Arènes
 
Plan du futur centre (avec répartition des espaces shopping, food et culture-loisirs)
Source: SCC
 
 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA