Forum Franchise Lyon 2015

La 7e édition du Forum Franchise Lyon, organisé par la CCI de Lyon, se déroule le 15 octobre 2015 à Cité – Centre de Congrès – Lyon (Cité Internationale). Alimentaire, beauté-santé-forme, équipement et services à la personne et aux entreprises, automobile, restauration, équipement de la maison… Pas moins de 150 exposants seront présents. A l'occasion de cet événement, la rédaction de LSA se mobilise pour vous livrer les dernières infos et ses conseils en matière de création ou de reprise de franchise.

Häagen-Dazs se repositionne sur des boutiques premium [En images]

|
, , , , |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour Häagen-Dazs, l’année 2015 a marqué un renouvellement de ses boutiques et de sa gamme. Erwan de Guichen, directeur Opérations France et Benelux de la marque propriété de General Mills, tire un premier bilan positif de ce repositionnement axé avant tout sur le premium. Un nouvel écrin pour le développement de la marque de glaces, notamment en franchise.

Häagen-Dazs
Le nouveau concept Häagen-Dazs

Pour Häagen-Dazs, l'année 2015 est marquée par le déploiement d'un nouveau concept de boutique...

En 2015, Häagen-Dazs a déployé son nouveau concept de boutique : nouveau design, conçu par l’agence de design WAT, un nouvel agencement, et un élargissement de gamme ont incarné ce renouvellement. Point central commun à chaque nouveauté : le premium. Car pour la marque fondée aux Etats-Unis en 1961, et qui appartient désormais à General Mills (17,8 milliards de dollars de CA en 2013), il s’agit de revenir aux fondamentaux après une période de développement accéléré. La chaîne de salons-glaciers, qui compte 67 points de vente en propre et en franchise, a des objectifs bien précis. Fidéliser sa clientèle tout en augmentant son chiffre d’affaires, mais aussi recruter de nouveaux clients autour du savoir-faire de Häagen-Dazs. "Le premium est véritablement l’essence de ces nouvelles boutiques, précise Erwan de Guichen, Operations Senior Manager de l’entité Häagen-Dazs "Shops Operations" France et Benelux. Il s’agissait naturellement de d’affirmer ce positionnement par rapport à nos concurrents, mais également de monter en gamme sur certains points de vente". Gamme élargie, parfums inédits, gâteaux glacés fabriqués à la demande : les services se déclinent en salon de thé et dans la vente à emporter.

Häagen-Dazs, une véritable love brand

Sur un marché fortement marqué par la saisonnalité, le nouveau concept Häagen-Dazs cherche à se démarquer. La gamme n’est plus seulement composée des traditionnelles crèmes glacées que l’on trouve dans les supermarchés. 24 parfums différents dont certains ne sont proposées qu’en boutiques, 12 toppings, 6 créations glacées, 15 boissons chaudes et fraîches, 3 nouveaux cocktails glacés et 10 pâtisseries. En tout, 70 références sont proposées en boutique. "Il s’agit de désaisonnaliser l’offre en capitalisant sur les fêtes de fin d’années, et plus seulement sur les périodes estivales", détaille Erwan de Guichen. Une offre qui permet d’accroître naturellement le chiffre d’affaires… et de recruter de nouveaux clients en se positionnant comme un acteur incontournable pour les desserts qui orneront les tables de Noël.

Comme sa gamme, la marque cible en effet un public plus vaste. "Nous nous voyons désormais comme un vendeur de gourmandises, de plaisir", définit le directeur Opérations. Un plaisir plutôt accessible puisque le ticket moyen pour une vente à emporter se situe en-dessous de 10 euros, et aux alentours de 15 euros sur la partie salon de thé. Une accessibilité qui se traduit également sur le plan communicationnel. Avec plus de 3 millions de fans sur sa page Facebook, Häagen-Dazs appartient incontestablement au cercle très fermé des love brands, ces marques qui disposent  d’un capital sympathie inégalé et d’un taux de rebond (partage, like, nombre de commentaires déposés) conséquent sur les réseaux sociaux.

Un développement accéléré en franchise

Avec un cahier des charges similaire, le développement en franchise est l’une des priorités de la marque, qui constate déjà 10 à 15% de croissance du chiffre d’affaires en moyenne sur les sept boutiques concernées par cette rénovation en profondeur. Et le bilan est positif sur bien d’autres aspects : "Le trafic en magasins a augmenté et on perçoit une nette appétence des consommateurs pour le premium et les produits sophistiqués", poursuit Erwan de Guichen.

D’ici à 2016, 30 à 40% du réseau français, composé à 97% de franchisés, devrait être absorbé par le nouveau concept. Avec 350 000 de chiffres d'affaires visés pour un point de vente à emporter, et 800 000 à un million d’euros de CA pour un salon de thé, Häagen-Dazs poursuit cette stratégie gagnante. 8 boutiques d’ici 2016, et un réseau total de 80 boutiques en France et 20 boutiques en Belgique est visé d’ici trois ans, avec une priorité donnée au recrutement de nouveaux franchisés.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA