Mood, l’enseigne de proximité des objets connectés qui monte [En images]

|
, , , , |

Nouvelle enseigne de la Générale de Téléphone (groupe Orange), Mood est née en septembre 2014 à Bordeaux (33) et ne cesse depuis de se développer avec succès. Gros plan sur cette boutique digitalisée qui veut placer les objets connectés au cœur du quotidien.

Générale de Téléphone
Des accessoires pour smartphones

L’offre Mood est composée d’accessoires pour smartphones, d’accessoires audio et d’objets...

Les objets connectés ont leur temple, et ce temple commence à disposer d’un bon réseau physique sur le territoire français. Voici Mood, le concept lancé par Orange à Bordeaux en septembre 2014, qui compte désormais une dizaine de points de vente dans toute la France. Ce véritable laboratoire, on le doit à Pierre Jacobs, ‎Directeur Général de la Générale de Téléphone (groupe Orange) : "Notre société avait une double expertise, à la fois en termes de service mais aussi dans la commercialisation des accessoires de smartphone. L’émergence des premiers objets connectés, en 2012, est apparue comme une vraie opportunité". Ainsi naît Mood ("humeur" en anglais"), un terme international et fédérateur à l’image de la boutique, qui propose accessoires audio, téléphone et objets connectés. Design épuré, couleurs vives et références accessibles, les magasins sont avenants et poussent à la curiosité. De la simple coque pour smartphone au doppler fœtal en passant par le drone, les magasins proposent en moyenne 2 000 références, dont une centaine d'objets connectés. "Les accessoires nomades audio constituent notre cœur de gamme mais les montres connectées et les trackers se vendent également très bien, notamment grâce à la diminution actuelle des prix", poursuit Pierre Jacobs. Suivent les accessoires santé et les objets plus ludiques comme les drones et les robots.

Faire émerger de nouveaux usages

En plein essor des objets connectés, Mood cherche nettement à se démarquer. L’enseigne, qui réalise 30% de son chiffre d’affaires sur ce marché, mise entre autre sur le digital pour se différencier des réseaux de distribution traditionnels. Du mur d’objets connectés à la "Table d’Expériences", tout est fait pour proposer au visiteur une autre expérience en magasin. Le client est invité à tester les produits, et des démonstrations sont régulièrement animées par les équipes de ventes. Parmi les services emblématiques de l’enseigne, le nettoyage (gratuit) des smartphones. Un service qui porte ses fruits puisqu'en trois ans, plus de 200 000 Kutjo (les apparareils utiliséspour ce service) ont été vendus dans les boutiques Mood. Autre best-seller de la boutique : le Chipolo, un traqueur d'objet qui permet de retrouver ses clés ou son portefeuille à près de 100 mètres grâce à une petite puce géolocalisée.

C’est véritablement l’ADN de Mood : s’inspirer du quotidien pour proposer de nouveaux objets, et donc de nouveaux usages, au service du consommateur. L’enseigne veut véritablement faire changer de regard sur l’objet connecté : au-delà du gadget, il s’agit de montrer l’utilité de ces petits objets nomades et simples d’utilisation. Une véritable prise de risque puisque l’offre précède la demande. "C’est à nous de montrer, par des démonstrations interactives, l’intérêt de ces objets. Et en tant que spécialiste du service, nous souhaitons vivre cette expérience avec le client", explique encore le jeune dirigeant, qui reconnaît "qu’avec ce mode "apprenant", des échecs seront forcément constatés". Parmi les réussites, les murs d’objets connectés utilisant la technologie RFID seront généralisés à toutes les boutiques, tandis que la commercialisation de smartphones reconditionnés devrait prendre encore de l’ampleur.

Un concept en perpétuelle évolution

Mood compte tirer les leçons des succès comme des déceptions. En plus d’un assortiment régulièrement mis à jour pour suivre l’arrivée de nouveautés, notamment dans le secteur de la téléphonie et des objets connectés, l'enseigne suit à lettre les impressions de ses clients. Avec un trafic quotidien qui varie de 300 à 600 visiteurs par site et qui ne cesse de progresser, elle peut tirer parti de ce volume conséquent. Adolescents à l’affût des tendances, jeunes actifs connectés et seniors curieux composent la cible très éclectique de Mood.

Alors que 15 nouvelles boutiques sont prévues d’ici la fin de l’année 2015 (Vichy, Aix-en-Provence ou encore Tourville-Rouen), Mood mise sur l’ouverture de son flagship, le 19 novembre 2015, au centre commercial de Créteil Soleil (94), pour asseoir sa notoriété. Plus spacieux que les autres boutiques avec 110 m², ce magasin invitera régulièrement des experts à faire des animations en magasins. L’objectif, pour ce flagship comme pour les autres points de vente : réaliser un CA de 500 000 euros, et ajuster les objectifs selon le point de vente en visant 10 000 euros de CA par m².

Mood en chiffres

  • 9 magasins physiques, 15 points de vente supplémentaires à la fin de l'année 2015
  • 2 000 références dont une centaine d'objets connectés
  • Entre 300 et 600 visiteurs/jour
  • Un panier moyen de 40 €
  • Un taux de conversion de 15%
  • 30% du CA réalisés par la vente d’objets connectés

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter