Le nouveau flagship Mood de Créteil, à découvrir en images [Diaporama]

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Inauguré le 19 novembre 2015, le nouveau point de vente Mood, implanté dans le centre commercial de Créteil Soleil (94), veut incarner la réussite de ce tout jeune réseau, propriété de la Générale de Téléphone (groupe Orange).

Mood
Le magasin Mood de Créteil

Le nouveau point de vente Mood a été inauguré le 19 novembre 2015, au coeur centre commercial...

C’est la 13e boutique du réseau Mood, et elle veut se singulariser. C’est à Créteil, dans le Val-de-Marne, que l’enseigne de la Générale de Téléphone (groupe Orange) lancée en septembre 2014 a choisi d’implanter son dernier point de vente. "Ce centre commercial est desservi par le métro et il est donc très accessible, précise Pierre Jacobs, Directeur Général de la Générale de Téléphone. C’est également un lieu intermédiaire et diversifié en termes de cibles". Dans une ville majeure de l'Est parisien, où les commerces côtoient la faculté et la préfecture, Créteil Soleil, deuxième plus grand centre commercial d’Ile-de-France, est toujours un lieu privilégié par les enseignes et les marques. Le nouveau  point de vente Mood propose 2 000 références, sous 25 licences environ, sur une surface de 130 m². "Certains produits sont lancés en exclusivité", explique Pierre Jacobs. Le sourcing est essentiel dans ce marché en plein  essor, où de nouvelles références naissent chaque jour. "Nous recevons chaque mois un grand nombre de nouveautés, d’où un turn-over en rayon est très important", poursuit-il. Une stratégie qui permet tant de créer des rendez-vous avec les utilisateurs que de la fidélité envers l’enseigne.

150 références connectées

Le flagship de Créteil reprend les recettes qui ont fait le succès du réseau Mood depuis ses débuts à Bordeaux, il y a un peu plus d’un an. La boutique, plus spacieuse que les autres magasins, se divise en quatre univers : les accessoires pour smartphones (coques), la connectique (petits objets nomades), l’espace audio (casques, enceintes) et les objets connectés, sur lesquels l’enseigne s’appuie  pour se différencier. Ces produits, qui représentent 15% de l’offre et 30% du chiffre d’affaires du réseau, sont particulièrement mis en avant grâce à un  espace entièrement digitalisé. Des écrans projetant des démonstrations s’animent dès que le client saisit l’objet dans ses mains, grâce à une puce RFID. "Ces  informations viennent compléter l’action des vendeurs, qui ont une connaissance complète des produits proposés". Toutes les références sont accessibles et proposées à la démonstration. "Les usages autour des objets connectés doivent être expliqués et visualisés pour être compris, notamment pour les références au design épuré et parfois peu intuitif", poursuite M. Jacobs.

Des équipements, mis en œuvre par Mood Media, participent à cette volonté de proposer une expérience magasin inédite. Un mur d'objets connectés deux fois plus grand que dans les autres boutiques, deux tables d'expérience et un espace de rétro-projection sur écran géant ponctuent le parcours client. Au menu des démonstrations, à l’occasion desquelles les fabricants, grands ou jeunes pousses, sont invités : drone, doppler fœtal, porte-clés connecté, casque de réalité virtuelle, et même nettoyeur de smartphone… Pour les bricoleurs, des traceurs de données permettent de connaître la surface d’une pièce et de ses murs. Pour les amoureux des plantes, un capteur sans fil permet de ne pas oublier de les arroser. Enfin, les pêcheurs du dimanche n’ont pas été oubliés, puisque la boutique propose un sonar connecté pour trouver plus facilement… les poissons. "Ce sont des objets qui ont vocation à rendre service au quotidien", résume le DG.

Mood, la "pépite" du groupe Orange

Chez Orange, après un an d'expérimentation, la satisfaction est de mise. Qualifié de "pépite" par le PDG, Stéphane Richard, le réseau s’inscrit plu largement dans la stratégie du groupe autour du marché des objets connectés et de la manière de les commercialiser, à l'instar d'un laboratoire. "Nous avons fait émerger un marché et nous le démocratisons, se réjouit Pierre Jacobs. Aujourd’hui, les distributeurs généralistes comme les distributeurs spécialisés suivent ce formidable mouvement mais nous sommes des précurseurs". Et pour élargir sa gamme et sa cible, Mood a lancé, depuis l’été 2015, la vente d’iPhone reconditionnés. Un succès pour l’enseigne, qui pense généraliser ce service aux modèles des marques concurrentes.

L’objectif avoué de Mood : compter une trentaine de point de vente en 2016, avec en ligne de mire un chiffre d’affaires de 500 000 euros annuels par boutique de centre-ville et un million d’euros par magasin implanté en centre commercial. Les deux prochaines ouvertures se tiendront à Grenoble et Caen, suivies de nombreuses autres en 2016. Avec, toujours au coeur de la stratégie, l’Internet des Objets, qui doit, selon les objectifs affichés, tirer le panier moyen, actuellement de 40 euros, vers le haut, et surtout, représenter 50% du CA à l’horizon 2016.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA