4/7

Cultiver son potager d’intérieur

Autre tendance importante, et qu’on pressent prendre encore de l’ampleur dans les années à venir : celle du jardin urbain. Et pourquoi, après tout, les citadins n’auraient-ils pas le droit à leur coin de verdure, également ? En tout cas, ils en sont demandeurs, et de nombreux stands, sur le salon JdC Garden Trends, s’inscrivent dans cette thématique.

Dans le lot, citons Home Potager, jeune société créée par Frédéric Brèce voilà maintenant trois ans. « Parce qu’il est toujours compliqué, pour les consommateurs urbains, de pouvoir produire eux-mêmes leurs légumes ou leurs aromates, j’ai voulu leur simplifier la tâche, nous explique-t-il. C’est pour cela que j’ai créé Home Potager ».

Posé sur son socle intelligent, sur lequel on reviendra, Home Potager consiste en un empilement de modules avec, chacun, de petits pots dans lesquels planter un peu ce que l’on veut. Car c’est cela, finalement, qui s’avère le plus étonnant : il est en effet possible, ici, en dépit de l’espace riquiqui, de cultiver des tomates, des concombres ou même des aubergines. Le tout, bien sûr, avec des systèmes de tuteurs prévus pour soutenir le poids. En tout, ce sont 18 plantes et légumes que l’on peut cultiver, et ce dans un encombrement, vertical, très réduit. « Vous pourrez produire jusqu’à 100 kilos par an », promet Frédéric Brèce.

Et on le croit sur parole car Home Potager fonctionne également avec une application qui, après avoir renseigné le type de plantes ou de légumes que l’on vient de planter, guidera le jardinier ou apprenti jardinier, pas à pas, dans ce qu’il convient de faire : quand arroser et comment. Home Potager a reçu le Prix coup du cœur du jury au salon JdC Garden Trends, dans la catégorie auto-production.

 

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA