Urban Decay : une première boutique parisienne colorée et connectée [en images]

Mirabelle Belloir |
, , , |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Urban Decay a ouvert le 10 décembre 2016 sa première boutique parisienne au cœur du Marais. Toute l’offre de la marque est présentée. Une utilisation intelligente est faite du digital au sein du magasin. Visite en images.

Une boutique moderne et digitale

Derrière la caisse, un écrand géant de 5m de largeur sur 3m de hauteur.

Cedric Odet / Urban Decay

Couleurs et digital. Telles sont les caractéristiques de la première boutique d’Urban Decay en France. Des caractéristiques « dans l’ADN de la marque » dit-on en marketing. En effet, Urban Decay, racheté par L’Oréal en 2014, est connu pour la profusion  et la qualité des couleurs de ses produits de maquillage. Dans la boutique, elles sont toutes exposées. L’offre complète de la marque est présentée, soit environ 600 produits dont 200 exclusivités. « Notre dernière nouveauté, le rouge à lèvres Vice est très à l’honneur. Lancé en juin, c’est aujourd’hui le rouge à lèvres numéro un chez Sephora », confie Maxence Tampigny, responsable marketing et retail pour Urban Decay France. Un meuble entier est consacré aux 100 teintes de Vice. La boutique s’étend sur environ 100 m2. A l’espace de vente d’environ 60 m2 au rez-de-chaussée, s’ajoute un boudoir cosy d’une quarantaine de m2 en sous-sol où Urban Decay propose des cours de maquillage. "La marque a une très grande communauté de fans. La boutique nous permet d’accueillir nos consommatrices les plus fidèles et de leur apporter une expérience plus aboutie et des services supplémentaires", poursuit Maxence Tampigny.

Digital

Une communauté de fans qui est très active sur les réseaux sociaux, chaque lancement d’Urban Decay faisant le buzz sur internet. Il est donc logique que la boutique face la part belle au digital. Derrière les caisses, la marque a placé un écran géant de 5 m de largeur et 3 m de hauteur. "C’est l’un des plus grands que l’on puisse trouver dans une boutique", souligne Maxence Tampigny. Mais le digital n’est pas que décoratif. Sur une borne à l’entrée, les clientes peuvent tester virtuellement les 100  teintes du fameux rouge à lèvres Vice. Il s’agit là de la même technologie que celle utilisée pour l’application Makeup Genius de L’Oréal Paris. Au fond, un Photobooth permet de faire des gifs animés au lieu du "classique" selfie. Sur un écran, s’affichent en temps réel les gifs ainsi faits par les clients. Un autre écran diffuse les postes faits sur le compte Instagram de la marque. Petite astuce intelligente : sur les miroirs sont fixés des supports pour que les clientes puissent suspendre leur téléphone et ainsi se filmer pendant qu’elles se font maquiller. Elles pourront ensuite reproduire les gestes professionnels du make-up artist quand elles seront chez elles en regardant la vidéo faite à la boutique. Celle-ci est ouverte du mardi au dimanche de 11h à 19h (et tous les lundis en décembre 2016). Elle est située au numéro 48 de la rue des Franc-Bourgeois au cœur du Marais. Pour son ouverture, le samedi 10 décembre 2016, les fans étaient nombre au rendez-vous comme le montre la vidéo postée sur la page Facebook de la marque :

Mirabelle Belloir

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA