Visite du concept de "magasin pour jouer" de Picwic

|
, , , , |
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Remettre l'enfant au coeur du magasin : telle est l'ambition du nouveau concept de Picwic. Un pari que l'enseigne nordiste est parvenu à relever dans son magasin du Havre avec un assortiment réduit et un espace clarifié. Le point de vente redonne ainsi la place au jeu et à l'expérimentation pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Visite en images...

Picwic
Double entrée

Inauguré l'été dernier, le magasin du Havre est l'un des plus petits du parc avec "seulement"...

Le nouveau concept de "magasin pour jouer" de Picwic est l'aboutissement de trois ans de travail : "nous avions pris conscience que nous étions en train de vivre une mutation des modes d'achats et des comportements des consommateurs ainsi que des modes de jeu des enfants. Ces évolutions nécessitaient de se poser de questions de fond", se souvient Nathalie Peron-Lecorps, directrice générale de Picwic. Après avoir rencontré quelque 300 clients et non-clients, discuté avec des sociologues et épluché plus de 60 000 études de satisfaction clients, l'enseigne nordiste a entièrement repensé son offre, son parcours client, ses services et ses modes de vente. 

Place à l'expérience des enfants

Inauguré l'été dernier, son magasin du Havre est l'aboutissement concret de cette réflexion... et une ode au retour en enfance et aux origines de l'enseigne fondée en 1977 par Stéphane Mulliez. Objectif : remettre l'enfant - et ses attentes à lui - au coeur du magasin. "Nous revenons ainsi à l'essence de ce qu'est Picwic. Vendre des jouets ne consiste pas à empiler des produits sur des étagères : il faut repartir de l'enfant, arrêter de penser à sa place et entendre ses désirs", poursuit Nathalie Peron-Lecorps.

Pour cela, l'enseigne a drastiquement réduit son offre : "nous avons réalisé un travail de fond pour essentialiser notre offre. Pour un magasin de 1800 m² comme celui du Havre, nous sommes ainsi passé d'un assortiment de 25 000 références à 15 000 seulement", explique Anne Dubar, directrice de l'offre chez Picwic. De quoi libérer de l'espace (environ 400m² au total pour le magasin du Havre) pour aménager des zones de jeux et d'expérience pour les enfants. 

Animateurs-vendeurs

Ainsi, dès l'entrée passée, les enfants (et non les parents) sont accueillis par... Dragon Ball Z ! Le "welcomer" déguisé les invite à un petit jeu d'observation pour nouer le contact. Ici, tous les vendeurs sont déguisés. Les jeunes clients peuvent ainsi demander conseil à une fée, faire une partie de jeu de société avec Flash ou des activités créatives avec Batman. 

Les rayons du magasin, agencés en U, offrent chacun en leur centre un espace d'expérience : une cabane à câlin au rayon peluche, des déguisements à essayer le temps d'une photo au rayon dédié à la fête, une table de dinette avec parasol au milieu des poupées...

Au fond du magasin, les enfants peuvent également suivre divers ateliers, payants ou gratuits. Dans l'atelier dédié aux nouvelles technologies, ils peuvent s'initier au codage et à la robotique, tandis qu'en face un espace, également utilisé pour les anniversaires, leur propose différentes activités pour développer leurs talents artistiques et leur créativité. 

Accent sur les services

Outre les anniversaires, le magasin propose divers services comme la confection de ses badges personnalisés, la possibilité d'imprimer pions et figurines en 3D, la location de structures de jeux gonflables ou encore Robo'loc qui propose de louer (pour 19€ la semaine) des kits permettant de construire des robots, comme Lego Boost.

Le magasin, qui compte 14 salariés permanents (et jusqu'à 20 pour Noël), intègre aussi du digital utile : pas question ici de mettre des écrans pour faire joli dans les rayons ! En revanche, il est l'un des cinq premiers magasins du réseau à être équipé d'une borne permettant de compléter l'assortiment. Tous les collaborateurs sont également dotés de smartphone. En cas de forte affluence, un système de pré-encaissement pendant la file d'attente permet d'enregistrer les achats à l'avance : le client n'a plus qu'à présenter un jeton de casino pour payer.

En année pleine, le magasin du Havre table sur un chiffre d'affaires d'environ 5M€. Picwic, qui est associé à Jellej Jouets, le repreneur de Toys'R'Us France, entend, si la fusion avec l'ancienne enseigne américaine est validée par l'Autorité de la concurrence, étendre ce concept à l'ensemble de son nouveau réseau au cours des deux prochaines années.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA